A quel métagame s'attendre après le patch 22.2 ? Voici 3 options !

On vous explique tout
JHden | 24/01/2022 à 14h15 - 4

Actuellement, si vous avez fait l'expérience du top 250 sur n'importe quel serveur ou que vous regardez des streams compétitifs, vous ne devriez voir que 2 ou 3 decks représentés sur une période de plusieurs heures. Avec 60% de présence pour le Voleur dans le plus haut rang du ladder, les spéculations pour savoir ce que pourrait devenir le métagame à partir de mardi soir vont bon train. En dehors de Valeera, il semblerait que seul Malfurion puisse réellement exister, et la raison à cela est qu'il semblerait être la seule classe avec un match up correct face aux différents decks voleurs.

Avec aucune carte touchée dans son arsenal, Malfurion est le deck le plus cité lorsque l'on demande quel deck est le plus attendu mardi soir. Pourtant, en imaginant que le Voleur Burgle devienne faible après le patch, alors le Druide perdrait lui aussi un grosse partie de sa popularité puisque la raison principale pour laquelle la classe est utilisée aurait disparu.

Ainsi, remélanger les cartes en termes de puissance brute et relative devrait amener à un joyeux bazar au moins pour les premiers jours sur le ladder. Chaman givre, Paladin Libram, Démoniste Handlock, Chasseur Face, Druide Bête, Chasseur de démons Fiel. Tous ces decks existent dans les Open cups, un monde dans lequel le Voleur est banni presque automatiquement désormais, et tous pourraient prétendre à être de bons decks pour le ladder une fois les nerfs déployés.

Dans cet article, je vous propose de réfléchir à quels decks ont le plus à gagner dans le patch 22.2 et quelles sont les questions importantes à se poser pour avoir une idée plus ou moins raisonnable de ce qui pourrait permettre de monter le ladder lors des premiers jours.


1. Le Voleur sera-t-il toujours jouable ? 

Lorsqu'une classe se voit nerfée, et encore plus lorsque plusieurs cartes maîtresses sont touchées d'un seul coup, on a vite fait d'imaginer que les decks reposant sur ces cartes vont disparaître. 

Cependant, il faut faire une différence importante entre un deck qui est moins bon et un qui est mauvais. Inconsciemment, lorsque l'on essaie un deck qui s'est fait récemment nerfer, on va avoir tendance à le comparer à ce qu'il était plutôt qu'à le comparer à sa compétition actuelle. De ce fait, le deck va sembler bien plus mauvais qu'il n'est en réalité, parce que nos attentes sont au niveau de ce que le deck proposait avant de voir sa puissance réduite. 

Le Voleur Burgle pourrait perdre 30% de popularité après le patch, il serait toujours le deck le plus populaire. C'est à ce niveau de puissance que nous devons voir le deck. Et ainsi, si le deck venait à toujours être dominant après le patch, la bonne question à se poser est donc quels match ups profitent de ces nerfs et pourraient donc rejoindre le Druide Ramp dans les contres potentiels.

Evidemment, avec l'augmentation du coût en mana de ses meilleures cartes défensives, les decks agressifs devraient tous gagner plusieurs pourcents de winrate contre le Voleur. De façon très pratique, le Druide Ramp également est un deck relativement faible à l'agression, sacrifiant souvent le début de partie pour gagner un maximum de mana. Le Chasseur Face, le Druide Bête ou même le Chaman Burn par exemple sont des decks qui peuvent actuellement ennuyer Valeera et qui devrait à la fois être solide contre Druide et profiter des nerfs du voleur. 

Malheureusement dans ce scénario, puisque la valeur que peut générer le Voleur Burgle ne diminue pas, tout comme le potentiel de dégâts directs des versions Armes ou Garrots, les decks contrôles continuent d'être difficilement utilisable en dehors de situations de niches.

Option 1 : Le métagame change très peu. Les decks agressifs en profitent le plus.


2. Druide Ramp peut-il devenir le point de référence du métagame ?

En partant du principe que Voleur Burgle soit diminué au point de ne plus être un deck dominant, le point de départ le plus simple du prochain métagame est de se tourner vers le deck le plus dominant et ignoré par les nerfs du patch 22.2 : Druide Ramp. 

Dans ce cas là, ce qu'il faut considérer, c'est la puissance brute du deck qui est pour l'instant exclusivement utilisé pour sa puissance relative face à Valeera. Solide face aux decks de dégâts directs et pouvant compter sur Guff, le héros le plus solide après Tchak actuellement, Druide Ramp dispo de bons match ups contre les decks avec un début de partie assez lent. Ainsi, le Chasseur de démons, le démoniste ou encore le Mage pouvoir Héroïque ont tendance à être des decks qui réussissent bien à Malfurion.

En revanche, la grande différence entre le Druide Ramp qui est un deck de contre et celui qui est le deck dominant, c'est le fait que ce dernier ne profitera pas de la protection passive du deck dominant.

Actuellement, la plus grosse faiblesse de Malfurion, les decks de board, sont invisibles car Valeera les démolit purement et simplement. Sans ce filet de sécurité, qu'est-ce qui empêcherait des decks comme le Paladin Libram, le Chasseur de démons râle d'agonie ou le Chaman Elémentaires de revenir et punir Malfurion pour ses débuts de partie ou il n'interagit que très peu avec son adversaire ?

Dans le cas où Druide Ramp deviendrait ainsi le numéro 1 par défaut, les decks basés sur la table auraient enfin toutes les raisons de revenir sur le devant de la scène et forceraient Malfurion à s'adapter ou à devoir attendre que de meilleurs match ups refassent surface.

Encore une fois, les decks défensifs auraient du mal à revenir rapidement, le Druide Ramp ayant accès à énormément de ressources et pouvant mettre en place des OTKs si le temps lui en est donné grâce à Y'shaarj et la Bourse Ajustable afin d'en récupérer de nouvelles copies. Prêtre Quête a été donné comme un contre potentiel au Druide par quelques joueurs, et pourrait être le deck surprenant dans ce scénario où Voleur n'est pas là pour le punir.

Option 2 : Le Druid Ramp domine et ouvre la porte aux decks pro-actifs sur la table. Garder un œil sur le Prêtre Quête. 


3. L'environnement s'ouvre et aucun dominant ne se dégage rapidement

La troisième possibilité, et personnellement celle que j'espère voir l'emporter, est tout simplement un métagame ouvert dans lequel il n'y a (au moins pour quelques jours) aucun deck qui ne semble plus intéressant de façon évidente dès le mardi soir. Avec la fin de saison seulement 6 jours après le patch, les joueurs visant à se qualifier grâce à un top 50 en ladder vont évidemment chercher à obtenir un avantage par tous les moyens possibles et seront donc à l'affût du deck qui leur permettra de réussir.

Moi-même étant bien placé sur les serveurs américain et européen actuellement, je serais très intéressé de savoir en avance quel deck sera le plus puissant pour valider mon top 50 rapidement.  Pourtant, si les nerfs font bien leur travail, il y a fort à parier que le meilleur deck pour obtenir ce top 50 sera tout simplement le deck avec lequel chacun est le plus fort de façon individuelle.

L'option 1 ne repose sur rien de spécial en dehors de la question de savoir si Voleur aura toujours un deck dominant ou pas, quelque chose que nous saurons très rapidement en regardant des streams ou les réseaux sociaux le mardi soir.  

L'option 2 en revanche, est simplement un décalage du métagame actuel dans lequel il est assez évident de voir des decks s'imposer et qui devraient donc rapidement remettre en question l'équilibre global.

Logiquement, si l'option 1 ne se réalise pas, on devrait donc voir une bataille ouverte pour avoir quel deck est intéressant lors des derniers jours ou pas. Dans un contexte où l'information statistique n'est pas fiable, c'est donc le confort de chacun qui va primer avant tout. Et selon le deck fétiche de chaque joueur, on pourrait ainsi voir des résultats variés lors de la première soirée, qui ne seront dictés que par les match ups rencontrés et le niveau de jeu du joueur sur le deck en question. 

Dans ce contexte, ce sont souvent les decks agressifs qui s'illustrent en premier car ils permettent des parties rapides et un plan de jeu plus simple contre une large variété d'adversaires. Cependant, des decks plus réactifs comme le Chaman Givre ou le Chasseur de Démons Fiel pourraient ainsi revenir bien plus rapidement que dans les autres scénarios et amener une vrai diversité au métagame. En effet, ces decks ont une bonne puissance brute mais sont malheureusement injouables car leur condition de victoire s'aligne très mal avec celles des des dominants actuels. 

Option 3 : Aucun deck dominant, le niveau de jeu et la puissance brute priment avant tout. A ce jeu là, je vois Chaman Givre ou Démoniste Handlock être de très bons decks.


4. Conclusion

Evidemment, la troisième option est celle qui semble être la plus appréciable, au moins pour quelques jours, afin de retrouver une diversité qui semble se perdre de plus en plus vite au fur et à mesure que les métagame se suivent. 

La possibilité que le voleur continue d'être un excellent deck n'est pas à ignorer non plus, tant le deck est actuellement en avance sur absolument tout le monde sauf Malfurion. Pourtant, si les nerfs parviennent à être efficaces, tellement de decks attendent dans l'ombre et peuvent être de bon decks dans le métagame actuel.

Bien que j'admets ne pas croire à une domination du Druide tant les possibilités pour le contrer semblent disponibles, il faut reconnaitre que sa capacité à générer du mana rapidement en fera toujours un deck menaçant. Et il serait même logique que ne sachant pas quoi jouer, nombre de joueurs se tournent vers ce choix de confort qui a le mérite d'être assez simple et dont les stratégies sont déjà connues. 

Dans le cas où l'option du confort soit la bonne, quel serait votre deck pour vous attaquer au ladder ?

Tags : Hearthstone Metagame
4 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 30.962.654 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.