Des nerfs qui ne changent toujours pas la structure du métagame

Les nerfs vont-ils vraiment changer la donne ?
JHden | 21/09/2021 à 16h18 - 4

Hier soir ont été révélées les modifications qui seront apportées à Heathstone ce mardi. Comme attendu par de nombreux joueurs, le mode standard va être bouleversé par la 4ème série de nerfs sur Gul'dan en moins de 2 mois, des nerfs qui devrait enfin le faire tomber de sa place de meilleure classe dans ce métagame.

Cependant, ce ne sont pas les nerfs du démoniste qui m'ont le plus interpellé en lisant ce patch notes, mais ceux sur le chaman, qui voit son dernier stade de quête augmenter d'un point, portant le total de cartes à surcharge nécessaire pour terminer la quête à 9. Ainsi qu'une de ses cartes maitresses : La flamme perpétuelle passer de 1 à 2 points de mana.

Ces nerfs sur Thrall sont révélateurs des attentes que les développeurs ont pour le prochain métagame : les decks basés sur la table devraient revenir en force !

En effet, les changements sur le chaman quête, l'un des meilleurs decks pour contrer les decks basés sur les serviteurs, montre qu'un potentiel changement vers ce style de jeu pourrait se profiler à l'horizon. Pour renforcer cette idée, le Mage pouvoir héroïque ainsi que le Guerrier pirates ont tout deux reçus de joli buffs sur des cartes importantes de leurs archétypes.

Alors, les archétypes de rythme peuvent-ils enfin faire tomber les decks combo de leur piédestal ?


1. Gul'dan n'est pas le seul deck excellent contre la table

Si l'on part du principe que cette fois-ci, c'est la bonne pour le démoniste, et qu'en effet il ne sera plus dominant, il faut tout de même discuter de tous les autres decks qui restent toujours favorables contre les decks de rythme.

Mage et Chasseur de démons en tête, le premier n'ayant pas été touché et le second perdant un point de mana sur sa brute. Un point relativement anecdotique contre les decks de rythme, ces match ups sont en effet bien plus dépendants des capacités défensives d'Illidan que de ses capacités de pression.

Jaina quant à elle, prouve actuellement qu'elle est excellente contre les decks de développement, ces derniers lui permettant de valider sa quête facilement, ayant une foule de cibles pour ses différents sorts. Etant donné que presque tous les decks agressifs jouent déjà 2 copies de la néophyte du culte, je ne vois pas pour l'instant, ce qui pourrait venir aider encore plus ces decks si Mage quête devenait le deck dominant par exemple.

Derrière ces deux decks, on retrouve d'autres decks de combo, plus faibles à l'agression cependant, avec le Voleur Garrot et le Druide Anacondra. Pour l'instant, ces deux decks se concentrent sur le fait de contrer les decks quêtes, cherchant à aller plus vite qu'eux vers leur condition de victoire. ils seraient ainsi potentiellement logique de ne pas les toucher dans ce patch puisque des decks venant les ennuyer pourraient refaire surface une fois les nerfs appliqués. Sauf qu'avec Chasseur de démons et Mage qui pourrait fermer la porte à ces menaces, Druide et Voleur pourraient au final être les grands gagnants de ce patch.

En étant absolument pas touchés par les changements, ces deux decks devraient au pire garder une place solide dans le métagame actuel et au mieux avoir plus de flexibilité dans leur construction afin de contrer l'arrivée des decks de rythme. De plus, leur pire match up actuel parmi les decks de rythme, le prêtre ombre, perd une carte clé avec le changement de Brise-Esprit Illucia, et pourrait ne plus être compétitif de par cette simple modification.

En y regardant de plus près, le démoniste est ainsi très largement touché par ces nerfs, mais ce dernier ne représente que le sommet d'un iceberg qui est au final très solide. On peut voir encore au moins 4 decks pouvant se targuer d'avoir progresser en puissance relative après les nerfs au vues des synergies qui sont mises en avant par les buffs.


2. Un moins grand besoin de dégâts direct peut sauver les decks de rythme

La raison pour laquelle Prêtre Ombre était le deck agressif le plus utilisé à haut niveau, c'était sa capacité à infliger des dégâts rapidement, dépassant même le Chasseur face dans cet aspect. L'autre raison, qui n'existera plus prochainement, était Illucia qui permet de "geler" le tour adverse en lui donnant une main le plus souvent vide.

Ces besoins de dégâts et de disruption étaient provoqués par le Démoniste et le Chasseur de démons, deux decks qui ont un fonctionnement basé sur les synergies et l'explosivité dans le regain de leurs points de vie et défense de la table. Ainsi, en étant très rapide, on pouvait soit l'empêcher de piocher pour trouver ses synergies, soit utiliser Illucia pour l'empêcher d'utiliser une zone ou son soin à un moment crucial.

Bien que je pense que contrairement à Gul'dan, Illidan sera toujours très bien positionné dans le métagame à venir, ce besoin de dégâts pourrait se réduire si Druide et Voleur venaient à gagner encore plus de popularité, la présence sur la table se traduisant souvent en dégâts contre ces decks.  Ces derniers ont une capacité défensive bien moins importante, et pourraient aussi profiter de la disparation du démoniste pour se spécialiser contre seulement le Mage et Chasseur de démons au lieu d'investir dans les match ups plus agressifs.

Si c'était le Mage quête qui devait revenir au sommet cependant, je ne vois pas les decks de table l'emporter sans passer par une bataille de points de vie, et ce serait alors vers le Chasseur face que les joueurs se tourneraient.

Avec le démoniste en moins dans l'équation cependant, il faut reconnaitre que les decks de pression ont une opportunité de développement supplémentaire. En particulier sur les 4 ou 5 premiers tours, auxquels le démoniste répondait simplement avec la déchirure de l'ombre qui infligeait 5 points de dégâts à toute la table.

Désormais, la norme pourrait être avec le Mage et ses 3 points de dégâts en zone de Tout Doit Disparaître, une grande différence donc en terme de développement permis à l'adversaire.

Des decks qui ne pouvaient exister à cause de Gul'dan et de cette remise en question de tout développement de début de partie pourrait ainsi revenir, comme par exemple le Chaman Elémentaire, un deck qui peut développer beaucoup de pression contre Druide et Voleur notamment. 


Conclusion

Selon le deck de synergie dominant donc, des decks comme Paladin, Druide aggro ou peut être le prochain Guerrier Pirate pourraient revenir à un certain niveau de domination. Mais ces derniers semblent, comme aujourd'hui, dépendant des decks de synergies au sommet de la pyramide.

Il est vrai que le choix de quel deck joué devrait s'étendre et à priori, il n'y aurait pas comme actuellement, un deck obligatoire à considérer lors de la construction de notre deck comme c'est le cas avec le Démoniste pour l'instant.

J'ai assez peu de doutes sur la synergie dominante cependant, et même si les capacités défensives seront plus exploitables par les decks de rythme, cela ne veut pas dire que ces derniers seront dominants pour autant. Car si le Druide et le Voleur sont des decks qu'ils peuvent exploiter, j'ai encore du mal à voir Mage et Chasseur de démons se faire battre par des decks de rythme qui n'auraient pas des capacités de dégâts directs très convaincantes.

Le métagame à venir devrait être très intéressant en tournoi, les joueurs ayant enfin 4 decks à choisir au lieu de 3 plus la version de démoniste qu'ils préfèrent. En ladder, j'ai encore quelques réserves sur les possibilités de changement dans le style de gameplay qui dominera une fois les premiers jours de tests passés, et je ne serais surpris de voir les decks OTK continuer de dominer au moins jusqu'au mini set d'octobre.

Tags : Hearthstone Metagame
4 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 30.029.723 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.