Deux decks qui ont su s'imposer sur Hearthstone ces derniers jours

Vive le Voleur, vive le Druide
JHden | 29/12/2021 à 15h22 - 7

Comme vous avez pu le lire un peu partout, beaucoup de joueurs ont eu des impressions très mitigées vis-à-vis du patch 22.0.2, expliquant que pour eux, les récents changements étaient loin d'être suffisants pour sortir de la domination des decks déjà dominants lors de l'extension Unis à Hurlevent. 

Les premiers jours ont donné raison à ces derniers, avec mage Mozaki et Guerrier Pirate qui ont très vite trouvé les faveurs des joueurs cherchant à continuer leur progression sur le ladder. Un peu plus d'une semaine plus tard, nous avons enfin pu voir de nouveaux decks apparaître et avoir un réel succès sur les différents continents. 

Deux decks ont particulièrement tirés leur épingle du jeu, il s'agit du Voleur Burgle ou Maestra selon les sources, et du Druide quête Guff. Le premier est doucement en train de devenir l'un des decks les plus populaires, ayant même réussi à évincer le Voleur Garrot en tant qu'archétype le plus populaire de la classe. Le second, quant à lui, redonne ses lettres de noblesses à Malfurion, qui avait pratiquement disparu des radars depuis le nerf de l'Alignement Céleste. 

Chaque liste ayant réussi à atteindre le rang #1 légende ces derniers jours, le Voleur sous le pilotage de J.Alexander et le Druide sous celui de Habugabu, et avec peu d'intérêt avant la reprise compétitive en janvier, je vous propose donc un zoom sur deux decks qui pourraient faire des vagues dans les semaines qui arrivent.


1. Voleur Voleur, la mécanique enfin compétitive

Les premiers jours après le patch 22.0.2 n'ont rien laissé supposé de bon en ce qui concerne Valeera. La classe a semblé continuer sur sa lancée, la majorité des meilleurs joueurs toujours convaincus que Voleur Garrot resterait dominant. Quelques-uns d'entre eux ont fait la promotion du Voleur Arme, un archétype pouvant revenir avec le large recul de la Vipère Rongerouille, moins efficace avec la disparition de Gul'dan et sa Baguette en mithril runique. 

C'est 3 jours après le patch que la première version convaincante de Voleur Burgle est apparue, J.Alexander partageant un deck avec lequel il a atteint le top 50. La liste était très différente de ce qui se faisait dans la classe, ne reposant pas sur une logique de dégâts directs mais plutôt sur un rythme permanent. 

D'abord poussé par les synergies autour de l'Agent Double et du Gnoll Follepatte, puis grâce aux cartes découvertes au fil de la partie, culminant avec Jandice, Mr. Châtiment et Edwin en fin de curve, le deck est capable de mettre son adversaire sous énormément de pression pendant facilement 7 à 8 tours à la suite. 

La grande force du deck est son explosivité. En effet, par le fait que Maestra vous transforme en une autre classe, toutes les cartes de classe que vous piochez sont considérées comme venant d'une autre. En utilisant le mot-clé échangeable présent sur le Coutelas des Flots Noirs et sur l'Extorsion du SI:7, on peut voir beaucoup de cartes de classe rapidement. Cela permet d'activer l'Agent Double et de réduire très rapidement le Gnoll Follepatte, deux cartes qui vont démarrer votre pression et permettre de prendre l'avantage contre un autre deck de rythme.

Une fois installé dans la partie, le deck est capable de prendre de nombreuses directions, pouvant jouer sur la valeur que des cartes comme Patrouille de Reconnaissance, Voleuse de Baguette ou Fieffé Forban peuvent lui apporter. Ou cherchant à capitaliser sur les dégâts du début de partie et aller creuser le deck pour trouver Mr. Châtiment et les Coup de poignards cruel. 

Si aucun des plans basés sur le rythme ne venait à fonctionner, grâce à l'Artisan de l'ombre Tchak et Edwin, caïd défias étant un pirate, le deck peut tenter un plan de dégâts directs où il utilise la réduction du pouvoir de Tchak et les pas de l'ombre le tour précédent pour jouer et faire grossir Edwin aux cotés de Mr. Châtiment dans le même tour et ainsi donner charge à Edwin.

Il se place actuellement comme un excellent contre aux stratégies ne pouvant défendre la table efficacement ou les autres decks de rythme comme le Guerrier Pirate par exemple. Il est cependant relativement vulnérable à un deck comme le Chaman Givre, qui peut le bloquer grâce à son Elémentaire ou le Voleur Arme qui profite de la Cape d'ombre pour casser complétement le rythme.

Au cours de cette première semaine, le deck aura donc convaincu pas mal de joueurs par sa versatilité dans le rythme qu'il peut imposer sur la partie, et bien qu'il n'y ait pas de tournoi pour vérifier de la confiance que les meilleurs joueurs apportent au deck, ce nouvel archétype pour Valeera semble avoir prit un très bon départ.

AAECAaIHBtnRA6H5A7+ABO2ABPuKBPefBAyqywOk0QPn3QPz3QOq6wOh9AO9gAT2nwTuoAS6pAS7pAT7pQQA

 

2. Malfurion utilise enfin sa quête de Hurlevent

Avec le passage à 8 mana de l'Alignement céleste, le druide Anacondra, seul archétype de la classe au moment du patch 22.0.2, Malfurion a disparu des radars pour quelques jours.

D'abord de retour avec le Druide Sorts, un deck proche de l'Anacondra, reposant sur le fait de gagner énormément de mana et avec une forte synergie autour des sorts, reprenant par exemple la synergie entre la Nuée de luisants et le Reboisement. Le deck a eu du mal à s'imposer car logiquement moins efficace que son prédécesseur, il n'a pas pour autant gagner en capacités défensives et ne repose que sur une sortie très explosive en termes de gains de mana pour tenir face à un deck agressif. 

Ce n'est qu'à partir du 25 décembre que Habugabu a partagé son idée d'un Druide Guff Quête, un deck qui utilise également les possibilités de mana énormes que le héros Guff apporte à la classe mais dans une optique différente : Multiplier les récompenses de quêtes.

En effet, à voir le deck, on se demande ce que peut bien faire un deck dont la carte la plus chère coute 5 mana d'un héros qui permet d'en atteindre 20. Certes, le deck joue Ivus, seigneur de la forêt, et peut donc en faire une 33/33 avec ruée, bouclier divin et provocation une fois le maximum de mana atteint. On peut aussi souligner le fait que grâce à la Bourse Ajustable, on peut trouver des solutions à 10 mana à presque n'importe quel problème grâce à Aile de Mort ou Yogg Saron par exemple. 

Mais là où le deck utilise son mana de façon réellement efficace, c'est dans sa capacité à abuser de sa récompense de quête : Guff le Costaud. En effet, en terminant la quête rapidement grâce aux nombreuses cartes en synergie dans le deck, Malfurion récupère une carte excellente que ce soit pour son potentiel offensif que défensif.

Par la suite, en copiant Guff grâce à la Marque de la carapace, le deck est capable d'additionner les points d'attaque et de menacer son adversaire par des dégâts physiques. Et là où cet archétype, bloqué à 10 mana jusqu'ici, était trop lent dans sa capacité à terminer la partie par le passé, il peut désormais jouer 2 ou 3 Guffs dans le même tour et ainsi être bien plus explosif. 

Pour l'instant, le deck semble particulièrement bon contre les decks à dégâts directs limités, comme le Chasseur Face ou le Voleur Garrot par exemple, Guff le Costaud amenant à un différentiel de 16 points de vie face à ses derniers. Il pourrait cependant souffrir contre les decks OTKs avec des dégâts relativement illimités comme le Mage Mozaki. 

Même si il souffre toujours des faiblesses inhérentes au Druide, la possibilité de gagner des points d'attaques lui permet de lutter contre les decks de board et l'armure qu'il génère lui confère une excellente capacité à encaisser. Le deck est cependant toujours incapable de gérer un table autrement qu'en éliminant les menaces une par une. 

AAECAe2/BAS27AOj9gOJiwTxpAQNm84D8NQDieADiuADouEDj+QDiu0D0fYDr4AEsIAEuKAEuaAEsKUEAA==


Conclusion

Bien que faisant partie des sceptiques à l'annonce du patch, je dois avouer que les retombées en sont pour l'instant assez positives. Les buffs n'ont malheureusement pas amener grand chose, Tavish n'étant toujours pas utilisé par Rexxar et Mage Mozaki étant toujours largement l'archétype préféré pour Jaina.

Il faut cependant avouer que les nerfs ont quant à eux eu un impact très positif sur le métagame, notamment sur le Voleur Garrot qui a enfin été supplanté comme l'archétype le plus populaire de Valeera. On peut regretter la disparation de Gul'dan et les difficultés toujours présentes pour Anduin, mais dans l'ensemble, le métagame semble évoluer dans le bon sens après 10 jours.

L'archétype OTK compte évidemment toujours un excellent deck avec Mozaki. Cependant, si l'archétype ne compte vraiment qu'un seul deck problématique, les joueurs savent dans quelle direction investir afin de le contrer. A voir si la Néophyte du culte rependra une place de premier choix dans le métagame désormais.

La réponse en 2022.

Tags : Hearthstone Metagame
7 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 31.297.831 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.