Enfin un métagame basé sur la table ? Le retour du Big Spell Mage

Avec les codes des decks à essayer !
JHden | 22/06/2022 à 14h05 - 4

Une semaine est passée depuis la sortie du patch 23.4.3. Les premières conclusions peuvent être tirées et elles sont pour le moins surprenantes. En effet, l'évolution du métagame, que beaucoup attendaient comme basée sur des decks assez rapides, ces derniers ne pouvant être joués tant que Garrosh dominait, ne s'est pas du tout produite. 

À la place, le deck qui est venu s'installer au cœur des débats est tout sauf rapide, bien au contraire. Ce deck, c'est le Big Spell Mage, un archétype basé sur les deux gros sorts du Mage : Runes de l'archimage et Amulette drakefeu, deux cartes qui vont permettre de dominer la table, de gagner de l'armure ou encore de casser les synergies de sorts adverses. 

L'arrivée de ce deck, qui est toujours populaire à haut niveau une semaine après le patch, a eu un impact très fort sur le métagame.

Tout d'abord, Prêtre a énormément de mal dans le match up, Anduin reposant sur une synergie des sorts très forte pour ses combos. Lorsque Jaina joue l'Ensorceleuse barbare, et qu'une Amulette d'immortalité ou que sa Perruque Serpentine passe à 10 mana, la partie est tout de suite beaucoup plus difficile à terminer. 

Ensuite, Chaman, une classe qui n'attend qu'une chose, que le métagame devienne une bataille pour la table, n'arrive toujours pas à s'installer réellement. En effet, ses effets de gels sont très faibles face à un deck qui ne repose que très peu sur la table et qui accepte totalement de jouer dans un rôle défensif. 

Enfin, puisque le Mage a tendance à largement dominer la fin de partie, mais ne joue pour l'instant pas énormément d'outils de contrôle du terrain en début de partie (la liste continue d'évoluer à ce jour). Ce sont des decks agressifs qui semblent constituer le Tier 2 de ce début de métagame, comme le Chasseur de démons par exemple, très populaire à côté du mage. 


1. Big Spell Mage, le nouveau deck dominant

Il est encore difficile de savoir si cet archétype de mage est présent parce qu'il est assez fort pour être considéré comme dominant, ou puisqu'il représente un contre au Prêtre, classe que l'on s'attendait à voir au sommet. Une chose est sûre, le deck est parmi les plus populaires à l'heure actuelle, étant vu comme à la fois compétitif, mais aussi très amusant à jouer.

La grande force du deck, c'est de pouvoir démolir les stratégies basées autour des sorts, qui sont les plus populaires et puissantes depuis très longtemps maintenant dans Hearthstone.

En utilisant ses cartes utilitaires en début de partie, le deck a pour but de tenir jusqu'au tour 6, moment charnière pour le Mage Big Spell. À ce moment-là, le deck jouera Balinda Gitepierre ou Ensorceleuse Barbare et deviendra un deck de pression. On peut voir clairement ce changement de mentalité dans le deck, avec les cartes jusqu'au tour cinq ayants une mentalité défensive, et toutes celles à partir du tour six étant dans une logique plus proactive. 

Ainsi, si le deck domine assez largement les parties qui durent, c'est la stabilité en début de partie qu'il manque au Mage Big Spell. Les outils sont présents, avec l'Évocatrice des profondeurs qui aide pour les points de vie aux côtés des provocations comme la Gardienne du trésor. Et des cartes comme la Rafale de neige amplifiée, L'Arcaniste impétueuse ou l'Apprenti Téméraire qui permettent de ralentir le développement adverse. 

Le pire ennemi du deck actuellement, ce sont les decks explosifs sur les tours 4, 5 et 6, qui empêchent la transition du Mage Big Spell vers sa phase de pression. Et si ces derniers ne jouent aucun sort, c'est encore plus difficile, car l'Ensorceleuse barbare est alors relativement inutile pour 6 points de mana. 

Le Mage Méca par exemple, semble être un excellent contre à cet archétype, le deck ne jouant que deux sorts (les Portes des grands fonds) et il les joue dès qu'elles arrivent dans la main afin de créer ces tours explosifs. D'autres decks sont en train de naître pour lui faire face, recherchant cette explosivité en milieu de partie. Un deck qui a piqué ma curiosité est un Chasseur de démons midrange avec quelques touches de l'archétype Big Demon. Le deck inclus dans sa liste les Cachets de rétribution et la Hurleuse Gangrenée déchainée, le but étant de pouvoir jouer au tour cinq soit le colossal Whilag des abysses, soit l'Inquisiteur Illidari.

*Tous les codes se trouvent à la fin de l'article


2. Un jeu qui force à utiliser la table ? 

Sous l'ère de domination de Garrosh, tout le but lors de la construction d'un deck était de limiter au maximum notre développement nécessaire sur la table afin de ne pas se faire punir par les outils défensifs du Guerrier. On avait ainsi tendance à jouer des decks qui n'avaient pas tant besoin de la table ou des decks avec des serviteurs très résilients.

Avec ce mage qui semble avoir une faiblesse à un fort développement en début de partie, on peut se poser la question de si un retour des decks de board peut s'envisager. Du moins, ceux qui sont capables de jouer extrêmement rapidement sur la table et de créer une menace assez grande pour que le Mage Big Spell ne puisse pas opérer ce transfert vers ses synergies autour des gros sorts. 

Cette logique a amené le métagame à voir deux types de decks naître et tenter de s'imposer : 

  • Ceux qui vont chercher à battre mage avec une table très forte rapidement.
  • Ceux qui vont venir tenter de punir ces decks émergents et profiter.

Dans la première catégorie, on va ainsi retrouver des decks proactifs, cherchant à avoir des synergies autour du développement d'une table solide en mid game. Au-delà du Mage Méca ou du Chasseur de démons mentionnés comme contre au Mage Big Spell, on peut ainsi revoir du Chasseur Bêtes ou du Chaman Midrange réapparaître. 

Ces archétypes, à la base construits autour du fait de générer beaucoup de valeur pour tenir les outils défensifs du Guerrier il y a deux semaines, ont désormais des listes plus rapides. Ils cherchent dorénavant à déborder l'adversaire et à transformer ce déséquilibre en dégâts, amenant à un gameplay plus rapide et dynamique. 

La seconde catégorie de decks émergents sont les decks contrôles, qui viennent justement s'opposer à cette accélération globale du métagame, cherchant à casser le rythme et contrôler la table. Ces derniers ont le problème de donner du temps au Mage Big Spell, mais ont les moyens de l'affronter grâce à un accès à un gros potentiel de dégâts directs. 

Les deux chefs de file de cette catégorie sont le Paladin Contrôle et le Démoniste Malédiction. Les deux decks disposent de très bons moyens défensifs, tant sur le côté gestion de la table que pour les soins. Ils peuvent ainsi tenir et tenter d'épuiser les decks de développements qui ont beaucoup moins investi dans la longévité de leurs ressources dans ce métagame comparé au précédent.

Face au Mage en revanche, ces derniers ont besoin d'utiliser du dégât direct pour essayer de l'emporter, la guerre de valeur étant largement en faveur du Big Spell. Gul'dan semble avoir quelques synergies ennuyeuses pour Jaina, par exemple utiliser les malédictions pour espérer détourner l'effet de l'Ensorceleuse barbare. Uther quant à lui, doit tenir la valeur que le mage peut générer et trouver une ouverture pour un Monsieur Châtiment qui OTK son adversaire. 


3. Conclusion

"Je me demande qui apprécie ce métagame plus que n'importe lequel de ceux que nous avons eus depuis la rotation"

Ce tweet du joueur Casie (ancien Grand Maître allemand) exprime assez bien le ressenti des joueurs à très haut niveau. Le manque de complexité des decks actuels rend le jeu un peu fade pour ceux qui y jouent plusieurs heures par jour et qui cherchent habituellement des decks extrêmement techniques sur lesquels ils peuvent faire la différence. 

Aux rangs en dehors du top 1000 en revanche, j'ai vu beaucoup de gens vraiment contents de ces changements. Le gros point positif serait la possibilité de pouvoir rejouer des decks de curve, avec des parties plus rapides notamment. 

Il semble difficile d'imaginer que le métagame ne va pas continuer d'évoluer compte tenu de la puissance brute assez faible des decks actuels. Les nerfs ont largement réduit la puissance des meilleurs decks, ce qui amène logiquement à des decks dominants que l'on n'imaginait pas performants il y a 10 jours de cela.

Le métagame pourrait ainsi prendre deux directions dans les semaines à venir. Soit tomber dans l'habituel Papier - Caillou - Ciseau, un classique dans les environnements basés sur la puissance relative. Soit un ou plusieurs nouveaux decks dominants vont finir par émerger et fixeront la norme en termes de puissance brute. On peut par exemple s'attendre à un retour du Prêtre une fois que les contres au Mage Big Spell prendront plus de place sur le ladder.

Ce qui est sûr, c'est que le Masters Tour le week-end des 2 et 3 juillet est encore très loin d'avoir sa line-up type d'établie.

Pour conclure, je vous encourage à partager votre deck favoris depuis le patch, et à nous dire pourquoi vous le jouez, cela en inspirera peut-être certains !

Bon jeu à tous et bonne semaine.

Chaman Midrange

AAECAfe5Agio7gOm7wOG+gOkgQTDkQTHsgTGzgTy3QQL9PYD04AEuZEE+ZEElZIE3JIE25QE1bIE4LUEssEExc4EAA==

Chasseur Bête

AAECAR8I5e8DxfsDlPwD25EE4Z8Ex7IEwLkE57kEC+rpA/T2A8OABKmfBNejBOWkBMCsBO2xBIiyBOC5BIPIBAA=

Mage Big Spell :
AAECAf0EBJ3uA6CKBP+iBMeyBA336APT7APO+QOSgQSTgQSljQShkgT7ogT6rASZsASNtQSHtwTquQQA

Chasseur de Démons Big : AAECAaOtBASN9wOHiwT7vwT+vwQNwvEDifcDivcDgIUEhI0EtJIEtp8E1J8EjrAEiLIEmLoEwMoEoM4EAA==

Mage Méca :

AAECAaXDAwTS7AOhsQTHsgSNtQQN9PYDw/kD1qAEkrUE4bUEybcEyrcE3bkE47kE5LkEssEE2NkElKQFAA==

Démoniste Malédiction :

AAECAa35Awry7QPA+QOB+wOwkQSNtQTbuQTmvQT1xwSW1ASY1AQKxvkDgvsDg/sDsZ8E56AE/rQElrcE3L0E4r0Em9QEAA==

Paladin Contrôle :

AAECAZ8FCPvoA5HsA7+ABOCLBLCyBMeyBNO9BNq9BAvM6wPw9gOL+AO3gATunwTQrATQvQTXvQTi0wSS1ASh1AQA

Tags : Hearthstone Metagame
4 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 31.142.611 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.