Le dos de carte Marque d'Hakkar : Un clin d'oeil à l'épidémie du Sang Vicié sur WoW

JudgeHype | 06/02/2019 à 18h54 - 10

Blizzard a déployé un nouveau dos de carte sur Hearthstone. Nommé Marque d'Hakkar, celui-ci est plutôt original de par la façon de l'obtenir. Certains joueurs sont en effet frappés par la 'Malédiction d'Hakkar'. En affrontant ceux-ci, vous subirez le même sort, lequel vous permettra de recevoir le dos de carte. Vous pourrez ensuite participer à l'épidémie puisque dès que vous affronterez un joueur en utilisant le dos de carte Marque d’Hakkar pour votre deck, la malédiction le frappera également. Ce fait clairement penser à l'épidémie du Sang Vicié ayant eu lieu sur World of Warcraft en 2005. Alors hop, on prend la DeLorean et on revient 14 ans dans le passé.


World of Warcraft, 13 septembre 2005

Tout se passe bien sur WoW. Avec deux millions de joueurs actifs, le MMORPG a démarré une ascension qui le fera devenir un véritable phénomène de l'industrie vidéoludique.

En cette rentrée 2005, Blizzard décide de déployer le patch 1.7.0, lequel apporte notamment un nouveau raid, Zul'Gurub. Le dernier boss se nomme Hakkar et dispose d'une capacité nommée Sang Vicié (Corrupted Blood), laquelle inflige non seulement des dégâts sur la durée, mais se transmet surtout d'un joueur à l'autre si tant est qu'ils sont suffisamment proches.

En théorie, la transmission de la maladie ne peut se faire qu'à l'intérieur de l'instance. Mais Blizzard a oublié un détail qui va changer le cours de l'histoire. En effet, si un Démoniste ou un Chasseur fait disparaître son familier lorsque celui-ci est contaminé, la contamination est mise en pause et peut réapparaître si le familier est à nouveau invoqué en dehors de Zul'Gurub.

Ce qui devait arriver arriva. La maladie arrive rapidement dans les capitales et va se répandre comme une traînée de poudre. Des lieux comme les banques ou les hôtels des ventes deviennent des foyers d'infection et la maladie est si dangereuse qu'elle tue rapidement les personnages de bas niveau. Pire, les PNJ peuvent être contaminés également et bien que ces derniers ne peuvent pas mourir, ils peuvent à leur tour transmettre le Sang Vicié à d'autres joueurs.


Une épidémie dont se souviennent encore les joueurs aujourd'hui

Pendant plusieurs jours, les joueurs se mettent à éviter les grandes villes. Chacun va d'ailleurs réagir différemment, au point que certains médecins vont s'intéresser de près à la situation, voyant que les joueurs réagissent de la même façon que si une épidémie IRL venait à se répandre. Une partie de la communauté s'exile dans de petits villages, des soigneurs offrent leurs services tandis que d'autres personnes s'amusent à répandre la maladie autant que possible ^^

Blizzard tentera de répondre au problème en invitant les joueurs infectés à se mettre en quarantaine, mais cela n'aura pas l'effet escompté. Ce n'est finalement qu'avec une série de correctifs et un redémarrage des royaumes que Blizzard parviendra à mettre fin à l'épidémie. En octobre, Blizzard déploiera un nouveau patch afin de corriger le bug permettant à la technique d’Hakkar de cibler les familiers.

Cet événement a probablement inspiré la méthode de transmission du dos de carte Marque d'Hakkar sur Hearthstone. C'est plutôt sympa, espérons que d'autres fonctionnalités de ce genre verront le jour à l'avenir.



10 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 28.815.790 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.