Logo JudgeHype
World of WarcraftDiablo 3Diablo ImmortalHearthstoneOverwatchHeroes of the StormStarCraft 2
Destiny 2Warcraft IIIDiablo 2StarCraft RemasteredDiabloFilm
Découvrez les avantages de JudgeHype Premium
Tous les sites du réseau
840 visiteurs en ligne
News > Le format KOTH est-il un format plus compétitif que le format conquête ?

Le format KOTH est-il un format plus compétitif que le format conquête ?

Mardi 11 septembre 2018 à 20h05 par JHden - 6

Ce week-end était le second sur les trois qui accueillent les préliminaires des HCT. Cette fois, c'était le Tour de l'Asie, scène que l'on connait le moins en Europe parmi les trois continents auquel nous avons accès (la Chine étant très refermée sur elle-même). Comme tous les tournois sous le titre HCT, le tournoi était au format conquête et s'est déroulé sans surprises majeures.

De l'autre coté de l'Atlantique en revanche avait lieu l'un des rares tournois en format Roi de la colline avec la Dreamhack Montréal et l'occasion de voir un autre aspect stratégique du jeu.

Bien que le tournoi n'ai pas montré de deck novateurs ou n'est pas crée un événement particulier, quelque chose m'a relativement marqué par rapport aux autres tournois "ouverts", c'est la quantité de joueurs de niveau international présent dans le Top 16. Sans avoir même besoin de regarder un seul nom sur le net, 12 noms sur les 16 me sont connus pour une performance récente ces 2 dernières années ou avoir participé aux phase préliminaires des championnats du monde. 

  • SeoHyun628 : Un des meilleurs joueurs contrôle de la planète, déjà top à Montréal l'an dernier, qualifié aux 2 prélims de cette année. 
  • Gallon : Top 4 à Toronto plus tôt dans l'année, un Top 10 dans la course aux points sur la saison en cours en Amérique.
  • Level 9001 : Ça demande beaucoup de temps pour monter à ce niveau là, mais je ne le connais pas.
  • Jee : Inconnu au bataillon également.
  • Fenomeno : Deuxième aux points sur l'année en Europe, enchaîne les performances depuis le début de l'année.
  • Tarei : Meilleur joueur de Voleur quête au monde, pionnier du Mage quête à son apogée. Top 8 aux derniers Prélims de la zone Américaine
  • Plantz : Je n'ai jamais vu cet homme, je le jure monsieur l'agent.
  • Jarla : A terminé la course aux points second en Europe l'année dernière, est encore Top 5 cette année. 
  • HotMEOWTH : Était aux championnats du monde il y a deux ans, a participé à tous les prélims depuis.
  • DocPwn : Top 8 aux derniers championnats du monde
  • Amnesiac : Prodige du jeu depuis ses 15 ans. Championnats du monde il y a 2 ans, vainqueur de la Dreamhack Austin cette année.
  • JustSayan : Capitaine de l'équipe US, a déjà 4 Top 16 à son actif cette année.
  • Impact : Présent aux dernier prélims, joueur pro il y a 2 ans et en loisir désormais.
  • zlsjs : Le dernier des 4 joueurs que je ne connais pas.
  • Orange : Présent aux derniers championnats du monde, un des plus gros palmarès mondiaux.
  • Hunterace : Meilleur joueur au monde en 2018.

Ce constat m'a fait me posé une question assez simple : Le format Roi de la colline est-il plus adapté aux joueurs professionnels que le format conquête ?


1. L'aléatoire sur la line up adverse change la donne avant même le début du match

Comme j'ai déja pu en parler dans un article précédent, le format conquête pose un problème assez grave, lorsque l'adversaire joue une line-up qui est favorable ou défavorable contre la nôtre, le niveau de jeu devient secondaire quant à l'issue du match. Alors il est évident que si on a réussi à bien voir le métagame et que l'on amène la bonne line-up, on a statistiquement moins de chance d'affronter un adversaire qui pourrait nous contrer, mais les chances existent néanmoins.

Dans le format KOTH, 95% des line ups sont équilibrées et ont pour but de pouvoir battre un environnement varié, même si il y a évidemment un favori sur le papier lorsque l'on regarde les decks.

Ce favori peut cependant changer en 1 match up qui ne se passe pas comme prévu et qui relance toute la dynamique du match entier. En format conquête cependant, quand on parle de line up défavorable, on entend qu'il faut gagner 2 ou 3 mauvais match up pour l'emporter.

Cela peut aussi se voir dans le fait qu'en format conquête, le plus important est votre pire deck, mais vous ne pouvez pas vraiment optimiser ses chances de victoire puisque toute la line up adverse est très similaire et il n'aura souvent que des mauvais ou très mauvais match ups.

À l'inverse, en KOTH, on cherche à valoriser son meilleur deck et à le faire gagner au maximum, ce qui est foncièrement différent en termes de stratégies et d'organisation. 

Dans le cas où les deux joueurs sont de niveau équivalent, les statistiques feront en sorte que le joueur favori à 55% sur la line up l'emportera dans la majorité des cas, et sur un tournoi où il faut jouer 8 ou 9 rondes, un joueur se fait souvent "voler" autant de matchs que lui en gagnera grâce à une sortie chanceuse.

Mais dans le cas d'un joueur compétitif, qui va jouer 5 ou 6 matchs sur les 8 face à des joueurs qui ont peut-être la moitié, les deux tiers éventuellement, de son temps de jeu, des statistiques serrées dans la théorie l'avantagent énormément dans la pratique. 

Ainsi, le fonctionnement des deux formats fait qu'avant même le début d'un match, le niveau du joueur a un impact beaucoup plus grand sur sa réussite dans l'un que dans l'autre. Et cela est dû au fait que l'adversaire (sa line up surtout) compte beaucoup plus dans le format conquête. 

Le fait que le format conquête mette l'accent sur le deckbuilding et sur la lecture du métagame n'est pas un problème en soit, et c'est d'ailleurs assez intelligent de se dire que l'on va donner l'avantage aux joueurs sur les critères non aléatoires du jeu (bien construire son deck, savoir récolter de l'information et savoir l'utiliser...) dans les plus hautes sphères compétitives. Mais lorsque l'on se penche dessus, on peut voir que cet aspect n'encourage la compétition que si tout le monde est dans les mêmes conditions et a accès aux mêmes informations. Et de plus, cela limite les possibilités du jeu au traditionnel Papier - caillou - ciseau dans lequel au final peu de joueurs font une analyse théorique mais finissent par faire des choix de confort en espérant tomber juste. 

Le KOTH permet de retirer ce qui est devenu avec le temps un critère aléatoire plus qu'un vrai avantage compétitif, les tournois accueillant aujourd'hui trop de joueurs pour pouvoir faire une réelle analyse en amont pour constituer sa line up. Il faut tomber juste dans les même proportions que le score que l'on nous demande d'accomplir pour se qualifier.

C'est à dire que si l'on prend les phases préliminaires, un score de 6-1 est nécessaire pour s'assurer le top 8 (5-2 qualifie 2 joueurs sur 16 avec ce score). On doit donc gagner 86% de nos matchs sur la phase de rondes suisses.

Mais dans aucun tournoi de l'histoire de Hearthstone en format conquête, une line up n'a été amenée par 86% des joueurs, montrant bien qu'il faut une part de chance sur l'adversaire que l'on vous attribuera, ce qui nuit considérablement au format dans sa forme actuelle.


2. La construction d'une line up est beaucoup plus ouverte en KOTH

Le principe du KOTH, qui veut que le deck vainqueur reste au combat, fait que l'on va chercher des decks avec beaucoup de bons match ups dans le métagame, ou au moins beaucoup de 50/50 pour se donner le maximum de chances de gagner plus qu'une partie avec un même deck.

Il y a en général un deck que l'on considère "assassin", et qui sera présent pour éliminer un type de deck particulier qui pourrait nous contrer. Par exemple, si la majorité de nos decks généralistes sont agressifs, on pensera à amener un deck très fort contre les decks anti-aggro afin de pouvoir éliminer cette menace précise, par exemple Chaman carniflore ou Voleur quête. Ainsi, même si la line up comporte un spécialiste, sa fondation a pour but de pouvoir battre une masse de decks et non un adversaire en particulier.

Le format est d'ailleurs souvent critiqué pour ne voir revenir que les meilleurs decks du moment avec un seul deck original (ou aucun) dans la line up, ce qui est vrai quand on regarde les decks du top 16 de Montréal, avec Voleur, Démoniste et Druide étant la fondation de la majorité des line ups (avec des archétypes différents cependant).

Dans le format conquête, la majorité des decks sont des assassins et cherchent à battre quelque chose en particulier, réduisant leur spectre dans le métagame général, mais ayant pour but d'être très efficaces contre leur cible. Cela donne moins de liberté quant au choix des decks car les 4 se doivent d'avoir des match ups communs et des fonctionnement similaires pour donner du sens à la stratégie.

Même si le résultat final tourne souvent autour de 8 à 10 decks différents, en partie parce que l'essence même du jeu fait que beaucoup d'outils de statistiques mettent en avant les meilleurs decks et orientent le choix des joueurs, les possibilités sont bien plus étendues en format KOTH.

Ne serait-ce que la possibilité d'amener un deck totalement hors du métagame pour tenter une stratégie particulière, en se disant que s'il perd, on peut toujours l'emporter avec les autres, est une possibilité que le format conquête n'offrira malheureusement jamais.

Cette relative plus grande liberté dans le choix des decks et  des stratégies avantage évidemment les joueurs avec le plus grand temps de jeu. Ils ont plus de temps pour créer leur deck et affiner leurs listes pour être le plus complètes possible.

De plus, dans un environnement où les match ups à 50/50 sont beaucoup plus fréquents, s'investir plus dans l'apprentissage des match ups a beaucoup plus de sens que dans un format où les 40/60 sont plus fréquents, le match up ayant une influence aussi (sinon plus) grande que le niveau de jeu des deux joueurs (dans un environnement de haut niveau comme une Dreamhack). Les joueurs avec le plus gros temps de jeu ont ainsi un avantage plus grand à investir beaucoup de temps dans la préparation de leur line up dans le format KOTH que dans le format conquête.

On a pu le voir dans plusieurs decks très connus du métagame actuel, qui la semaine dernière pour les phases préliminaires en Europe n'avait rien à voir avec les versions rencontrées ce week-end. Le Démoniste pair par exemple, a été presque toujours construit dans le but de battre des decks midrange comme le Druide ou des decks plus lents comme le Guerrier impair ou le Chaman carniflore.

Ainsi, plus d'auspice funeste dans les decks, le limon est passé d'un exemplaire à deux dans toutes les listes, apportant plus de tempo sur les armes et étant une 3/2 jouable à tout moment. Le palefroi d'os a fait un retour fracassant dans le deck en donnant une menace de plus et de grosses accélérations à contrôler pour l'adversaire.

Le Druide token a lui aussi continué d'évoluer, avec la version taunt qui est devenue plus populaire que la version avec l'enseignante pourpre, donnant au deck un meilleure stabilité en échange d'un potentiel de combos réduit. 

Le Démoniste zoo est revenu à une version du deck plus centrée sur la table que les dégâts avec le retour des rampeurs du goudron dans le deck et l'exclusion des buveuses de vie.


3. La faible fréquence de ces tournois limite l'analyse qu'il est possible d'en faire

Alors oui, je préfère le format KOTH au format conquête et j'aimerais en voir beaucoup plus. Il est possible que quand je vois un signe qui le met en avant, ça me donne envie d'en parler. Mais le fait que ces tournois arrivent relativement rarement (le ratio est autour de 3 à 4 tournois conquête pour 1 en KOTH) réduit largement l'impact des deux points que j'ai donné plus haut.

Si on exclut le fait que cette domination des joueurs pro puisse tomber sur ce tournoi même s'il avait été en conquête, il faut également voir le fait que sur les 12 joueurs connus de ce top 16, Fenomeno, HunterAce, JustSayan, Amnesiac ont déja tous plusieurs top cette année et dominent dans leur région respective quelque soit le format dans lequel on leur demande de jouer. La faible fréquence des tournois en KOTH elle-même avantage les joueurs pro, qui peuvent investir tout leur temps sur une courte période pour s'y préparer même s'ils avaient un tournoi en conquête le week-end précédent (comme c'était le cas pour tous les européens avec les Préliminaires Europe) ou qu'ils en ait un le week-end suivant (la zone Américaine jouant ce week-end). 

Un joueur non professionnel doit jongler avec son emploi du temps et n'a pas forcément les dix ou vingt heures nécessaires à la préparation d'un tournoi de cette ampleur.


Les decks à retenir de ce week-end

Icone JudgeHype
Vous aimez notre travail ? Aidez-nous à rester indépendant en vous abonnant à JudgeHype Premium ou en désactivant votre bloqueur de publicités. Merci ;)
6 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
ÉVÉNEMENTS

Bras de fer de la semaine

Prenez votre Temporus !
DISCORD JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
JudgeHype 20 ANS- Sweat-shirt contraste
JudgeHype 20ème Anniversaire - Sweat-shirt contraste : 36,49 €
Logo JudgeHype - T-shirt Premium Homme
Logo JudgeHype - T-shirt Premium Homme : 20,49 €
JudgeHype 20 ANS - T-shirt Premium Homme
JudgeHype 20ème Anniversaire - T-shirt Premium Homme : 20,49 €
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
GÉNÉRAL : Archives
PRÉSENTATION : Les hérosRègles du jeuLes types de cartesCapacités des cartesListe des dos de cartesRécompenses des coffresLexique d'un JCCConstruire un deckArchétypes de decksStyles de decksLa tempoSynergies et combinaisons
GUIDES & DECKS : Recherche avancéeGuide du débutantGuide de l'arèneLe craftingLes secretsBien créer son deckDecision MakingUne nuit à KarazhanLa ligue des explorateursMont RochenoireMalédiction de NaxxramasImport et export de decksChamanChasseurDémonisteDruideGuerrierMagePaladinPrêtreVoleur
DOSSIERS : Toutes les cartes HearhtstoneLe Bois MauditKobolds et CatacombesChevaliers du Trône de GlaceBlizzCon 2017BlizzCon 2016BlizzCon 2015Gamescom 2015BlizzCon 2014BlizzCon 2013Previews 2013CinématiqueQuel iPad pour jouer ?
IMAGES : AléatoiresIllustrations des cartesDes paquets épiquesEaster EggsFun cards des visiteursFun cards BlizzardFun cards des créditsFan artsPlateaux de jeuPax East 2013
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 23.943.873 visites.
© Copyright 1998-2018 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.