Le métagame actuel a-t-il besoin de nerfs ?

Ou existe-t-il d'autres solution ?
JHden | 12/05/2022 à 10h22 - 3

Ce n'est un secret pour personne, Chasseur de démons a largement assis sa domination sur le jeu actuel. Il impacte les decks qui performent le plus en ladder, comme le Guerrier Contrôle qui se nourrit de son très bon match contre Illidan, et en empêche d'autres d'exister comme Malfurion qui est inexistant en ladder mais populaire en tournoi. On peut également noter les nombreuses cartes techniques jouées dans les différents decks pour contrer Illidan, comme le piège explosif en Chasseur, le Rafale de neige amplifiée en Mage ou même la Vipère rongerouille dans Chasseur de démons pour le match miroir. 

Assez logiquement, une grande partie de la communauté demande donc des changements sur Illidan, d'une part afin de remettre la classe au niveau des 9 autres, mais surtout pour provoquer un changement à un métagame qui est relativement immobile depuis le dernier Masters Tour. 

Ce qui sauve l'environnement actuel est la grande diversité des decks qui existent en tournoi. À l'heure actuel, 8 des 10 classes sont représentées dans des lines up de BO5, cette diversité étant beaucoup plus basse en Open Cup qui se joue en Bo3. En dehors de Chaman et Démoniste, presque toutes les classes ont su trouver leur force dans le format compétitif, même si Valeera et Uther sont en assez large retrait comparé aux 6 autres. 

Dans cet article, j'aimerais réfléchir à 2 aspects de ces potentiels changements, qui arriveront surement avant le prochain Masters Tour à la fin du mois de mai, donc dans les deux prochaines semaines. 

Le premier aspect est le besoin et les cibles de ces nerfs, la grande majorité des retours que j'ai pu voir ciblent Drek'Thar comme la carte à abattre dans le jeu, ce dernier étant aussi excellent en Chasseur Quête et l'une des seules raison de pourquoi l'on joue des serviteurs dans le deck. 

Le second aspect est si la bonne solution sont des nerfs justement. Cette solution semblant être devenue le recours automatique à tout problème d'équilibrage dans le jeu. Des buffs pour les classes en retard paraissent nécessaires, et bien plus bénéfiques pour apporter un réel équilibrage au jeu. En effet, même en retirant complètement Chasseur de démons du jeu actuel, je ne vois toujours pas Chaman pouvoir rivaliser avec Druide ou Chasseur Quête, et ce constat peut se faire aussi pour Voleur ou Démoniste. 


1. Ralentir Illidan sans pour autant démolir son identité

Comme pour la plupart des decks agressifs qui ont su être dominant par le passé, la grande force d'Illidan actuellement est d'être capable de générer plusieurs problèmes à la fois, la table et les dégâts directs. 

Avec une curve de serviteurs très basse, le deck pose rapidement des menaces à son adversaire, et force à une réaction rapide, en haut de cette curve de développement se trouve Drek'Thar, la meilleure carte de développement à l'heure actuelle. En soutien à ce développement, on retrouve toute la synergie autour du fait d'attaquer avec son héros et pouvoir infliger de très lourds dégâts, même à travers les provocations grâce au Glaive prison-effroyable.

Particularité du deck cependant, Illidan a la capacité de se transformer en deck combo en fin de partie grâce à Dame S'theno et/ou Kurtrus, écorcheur de démons. Ainsi, même si l'adversaire est sorti indemne de la phase de pression par les serviteurs, le deck est tout de même capable de trouver 30 dégâts directs au cours de la partie.

Si on regarde Illidan en détails donc, on peut voir que le deck a différentes façons de mettre son adversaire sous pression, alors pourquoi cibler Drek'Thar en particulier ?

Pour commencer, la carte est au coeur de la première source de pression du deck, le développement étant souvent la première phase du plan d'un deck agressif. En coupant la possibilité de cette pression soudaine, l'adversaire pourrait alors se préparer bien plus facilement aux dégâts qui arriveront par la suite et créer des situations qui limitent les possibilités d'Illidan. Pour l'instant, lorsque Drek'Thar est joué, il génère tellement de pression que l'adversaire a constamment un train de retard dans la partie et serait déborder par les dégâts alors qu'il est encore en train de s'occuper de la table de son adversaire. 

Ensuite, Drek'thar ne fait pas partie de l'identité du Chasseur de démons aggro, là où Dame S'theno et les attaques physiques avec le héros sont de vraies composantes de la classe Chasseur de démons. Si on changeait Dame S'theno ou le héros Kurtrus, Chasseur de démons aggro ne serait plus qu'un deck parmi d'autres, cherchant à mettre son adversaire sous pression par des moyens génériques, que l'on sait peu efficaces du fait qu'il n'y a aucun autre deck agressif qui existe dans le métagame actuel. Ce sont bel et bien ces particularités de la classe qui font que le deck est efficace comparé aux autres decks agressifs qui ont, eux aussi, accès à Drek'thar et presque tous les serviteurs que jouent le deck actuellement (sur les 12 serviteurs du deck, 9 sont des cartes neutres). 

En y réfléchissant, la solution serait donc de changer des cartes tout en gardant l'identité du deck, ce qui empêche de toucher à dame S'theno ou au héros Kurtrus. Il faudrait ainsi s'attaquer à des cartes comme Frappes Multiples ou Glaive prison-effroyable pour réduire le potentiel de dégâts du deck si l'on juge que cela est le problème. Autrement, il semblerait que Drek'thar soit la solution de facilité afin de réduire la pression en début de partie que le deck peut développer. 

Si la première solution est retenue, cela profitera surement beaucoup aux decks qui cherchent à se battre pour la table, et qui auront ainsi moins peur de développer leurs propres serviteurs. Dans le cas où Drek'thar est touché, les decks contrôles, capables de se soigner ou d'accumuler de l'armure ne devraient alors plus avoir de problème pour résister à l'agression d'Illidan et rester en sécurité de ses éventuels combos. 


2. Aider certaines classes à trouver leur identité

Il y aura évidemment toujours des decks plus forts que d'autres dans un métagame, mais le but d'un équilibrage n'est pas juste de faire tomber les decks les plus forts, mais surtout de permettre à d'autres decks de trouver leur place.

Actuellement, la principale critique faite à Illidan est le fait qu'il démolit la majorité des synergies créatives et ne laisse que des decks défensifs exister, limitant totalement nombre de synergies. Le Druide, le Voleur et le Chaman notamment sont 3 classes qui n'ont pas la capacité de faire face à Chasseur de Démons à l'heure actuelle, car ces classes n'ont pas d'archétypes défensifs qui sont possibles.

La question la plus importante à se poser pour ces changements est donc "Qu'est-ce que le recul de Chasseur de Démons permet-il d'amener chez les autres classes ?". Une fois que l'on se pose cette question, je pense que la nécessité de proposer des buffs devient évidente. En enlevant Illidan de l'équation, je ne vois pour l'instant pas ce qui empêche Malfurion de revenir sur le devant de la scène et de recréer l'équilibre qui existait avant les nerfs du Druide.

En effet, la faiblesse de Druide sont les decks agressifs qui l'empêche de gagner du mana tranquillement en début de partie. Avec le recul de Chasseur de démons, ces decks existeront toujours avec le Druide Bête, le Mage Méca ou encore le Chasseur Face qui existent, mais Malfurion y gagnera forcément quelque chose.

Même plus, la raison pour laquelle seul Illidan a su s'imposer en tant que deck agressif, c'est parce qu'il est le seul à pouvoir rivaliser avec les decks contrôle, notamment le Guerrier ou le Paladin. Et si les nouveaux decks agressifs ne sont pas capables de passer ces gardes-fou, alors nous pourrions simplement revenir au métagame en début de rotation : Un Malfurion dominant, des decks agressifs qui cherchent à le contrer et des decks contrôle qui viennent profiter de ces decks agressifs. 

Afin de ne pas revenir à cette situation, le point crucial est d'aider les classes midrange, comme le Chaman ou le Voleur à se développer dans le but de pouvoir s'opposer au Druide, ou au moins être un vrai problème pour le Guerrier par exemple. 


3. Conclusion

 Aussi juste qu'il devient évident que le Chasseur de démons a besoin de l'intervention des développeurs pour revenir dans le rang, le déséquilibre qui existe entre les autres classes est également flagrant. En retirant Illidan du métagame actuel, il est fort probable que le prochain métagame ressemble à l'actuel avec Malfurion qui reprendrait sa place sur le trône. 

La pire nouvelle pourrait être pour Rexxar et son deck quête, qui verrait un match up correct (DH) se réduire et un match up désastreux (Druide) devenir beaucoup plus populaire. Cela en plus d'être un dommage collatéral d'un nerf probable de Drek'thar qui le retirerait lui aussi du métagame, le deck étant pourtant parfaitement équilibré actuellement. 

En revanche, et c'est vraiment le point d'emphase pour de possibles changements. Il faut aider le Démoniste, le Voleur et le Chaman à retrouver des archétypes compétitifs, ou au moins capables d'être des contres à des decks populaires. Dans le cas contraire, le prochain patch pourrait ressembler à un retour en arrière plus qu'à un passage vers un métagame différent. 

Pour l'instant, il n'y a rien d'annoncé, mais je suis prêt à mettre une pièce que le prochain patch concernera ces potentiels changements, et que ces derniers seront mis en place avant le prochain tournoi mondial.

En attendant ces annonces, je vous souhaite un bon jeu et une bonne semaine à tous ! 

Tags : Hearthstone Metagame
3 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 30.962.682 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.