Le point sur le metagame et les premiers bons decks de Sombrelune !

Il s'en passe des choses dis donc
JHden | 20/11/2020 à 15h29 - 3

La foire de Sombrelune a ouvert ses portes mardi, et au moment de l'écriture de cet article, l'extension tient pour l'instant toutes les promesses d'une arrivée de cartes en fin d'année : nuveaux decks d'une puissance inouïe, renforcement d'archétypes que l'on pensait déjà trop puissants et des combos qui laissent encore le doute sur leur capacité à durer dans un métagame qui se renforce de jour en jour.

Nous parlerons évidemment de nouveaux decks et de tout ce qui a pu sortir sur ces premiers jours de jeu. Mais c'est surtout sur le fait de savoir si ce qui était critiqué lors de l'extension précédentes est toujours d'actualité qui nous intéresse. Et si des classes comme le chaman ou le démonise qui avaient terminé au fond des tier Lists peuvent espérer un retour, ou si les dominants de ces derniers mois vont continuer leur règne de terreur.

Une première estimation du métagame à chaud après seulement deux jours à la foire de Sombrelune, avec probablement des approximations, et surement encore des changements à venir. C'est partie pour un premier tour de grande roue.


1. Illidan et Garrosh, toujours les maîtres du jeu

Le chasseur de démons s'est particulièrement illustré en ce début d'extension, renforçant ses archétypes existants avec le deck fragment qui cherche encore sa meilleure liste et de nouvelles choses prometteuses dans le deck agressif. Mais là où Illidan s'est surpassé, c'est dans la découverte d'un deck OTK maximisant la puissance de sa nouvelle Ill'gynoth. 

Le principe est simple : arriver à générer un total de dégât de envol de vie si grand qu'il faudrait plus de 100 points de vie pour y survivre. Ce combo se construit avec l'artificier mo'arg et la nouvelle carte explosion gangrenée, les joueurs essaient pour l'instant différentes combinaisons de pioche et de soutien au combo pour maximiser son impact.

Ce deck est, à mon avis, un appel au nerf qui devrait arriver assez rapidement si sa puissance continue de croitre de jour en jour. Sa seule faiblesse réelle pour l'instant est tant Illucia, la carte légendaire de prêtre qui permet de prendre la main adverse avant le combo et donc démolir la synergie adverse.

Coté Guerrier, c'est également un deck OTK qui a permis à la classe d'atteindre le rang #1 en Europe, piloté par le joueur anglais DeadDraw. Basé sur le combo que permet E.T.C dieu du métal, le deck tient toute la partie grâce à l'excellent set défensif du guerrier, auquel s'est ajouté le nouvel Avaleur de Sabre.

Une fois le tour 10 atteint, le combo consiste à multiplier E.T.C grâce à la mercenaire lige sang en le blessant avec le jongleur de couteaux, puis à jouer le balais animé pour que tout le monde récupère la ruée et ainsi pouvoir attaquer et infliger 30 points de dégâts. Le deck peut également compter sur Cliquetrippes pour ennuyer les decks lents qui ne lui donneraient pas l'opportunité d'utiliser la ruée, c'est alors lui que l'on multipliera. Et enfin, le package d'armure permet de résister au différents decks de dégâts directs (sauf celui mentionner au-dessus évidemment).

Ainsi, au top du métagame, les deux classes qui dominaient auparavant semblent avoir conservé leur position. Leur capacité à jouer sur les points de vie leur permet de tenir très longtemps et d'utiliser des combos inaccessibles à d'autres classes. Prêtre étant très peu présent actuellement, il me semble être excellent contre les decks actuels, disposant toujours de très bonnes défenses et étant le seul qui peut annuler les OTK sans devoir se tourner vers des stratégies agressives. Il est la troisième classe dominantes à mes yeux, simplement moins populaire que les deux autres.


2. Druide, Voleur et Mage : un Tier 2 qui ne change pas

Générer des cartes et ne pas se soucier de la gestion des ressources est encore quelque chose d'excellent dans le jeu. Bien que la gestion des points de vie semblent puissante actuellement, celle du mana aura toujours sa place vers le haut des Tiers lists et les listes de ces 3 classes semblent le prouver.

Jaina comme Valeera sont restées assez fidèles aux archétypes de l'extension précédente, avec des decks très rythmés et capables de générer énormément de cartes afin de tenir sur le moyen terme. Les additions dans ces deux classes donnent également énormément de highroll en début de partie avec la suite de déraison en mage et l'escroc rusé en voleur. Yogg Saron est aussi venu renforcer la fin de partie pour ceux qui cherchent à faire durer et qui auraient peur de s'essouffler.

Malfurion, quant à lui, reste fidèle à ses principes et nous propose encore un deck de synergies basé sur le fait d'ignorer tout sens commun quant à ce qui semblerait logique en terme de développement de la table. Cette nouvelle itération abuse de la mécanique de corruption et profite que Survie du plus fort soit une carte à 10 mana pour corrompre Monsieur muscle et le Clown de la fête foraine. L'ajout de Y'shaarj dans le deck permet également de générer plus de boars qu'il n'y a de gestion dans le jeu actuellement, faisant du deck un rouleau compresseur s'il n'est pas mis sous pression rapidement.

Rien de très nouveau sous le soleil pour ces 3 classes donc, qui ont gardé des fonctionnements assez similaires à celui de Scholomance, mais qui se sont tout de même bien renforcés sur ce début d'extension.


3. Les decks agressifs font la police pour l'instant

Encore assez en retrait en termes de puissance brute, ce début d'extension a tout de même vu plusieurs decks agressifs naître afin de contrer les decks qui se concentraient trop sur leurs synergies. Les habituels voleur camouflage, démoniste zoo, chasseur face et chasseur de démons agressifs ont ainsi vu le jour. Et bien qu'ils soient capables de mettre en difficulté les decks du tier 2, ils semblent tout de même un peu courts lorsque ces derniers font une sortie vraiment explosive. Des cartes comme l'horreur frétillante, cependant, donnent de nouvelles possibilités en début de partie et permettent de créer des table très rapidement menaçante pour l'adversaire.

Les guerrier et chasseurs de démon, en revanche, disposent de très bons moyens défensifs et sont capables de tenir l'agression très efficacement. Il semble ainsi encore un peu tôt pour vraiment annoncer le retour des decks très agressifs, même s'il y a plusieurs idées prometteuses. Il est possible qu'en tournoi, ces decks représentent une bonne possibilité de contre comme c'était le cas lors de la phase de domination du mage tempo.

Alors qu'ils dominent dans les extensions de début d'année, dans lesquelles les environnements sont beaucoup plus instables et donc avec des decks plus propices à se faire déborder, la fin d'année ne fait souvent qu'ajouter à ce qui existe déja, cette extension n'ayant pas une mécanique dominante comme pouvait l'être Galakrond l'année dernière, elle laisse donc moins de place à d'éventuelles erreurs que les decks agressifs pourraient exploiter.


4. Chaman Paladin et Démoniste, toujours en période d'essai ?

Bien qu'Uther avait regagné quelques lettres de noblesses en fin d'extension grâce à ses bons match ups face au chasseur de démons et au guerrier, leur passage vers des versions OTK et non plus des dégâts continus pose désormais un gros problème.
Uther semble donc avoir retrouver le bas des TierLists aux cotés de Thrall, qui même s'il a reçu plusieurs bonnes cartes, n'a pas encore l'air d'avoir trouvé le deck qui lui ferait retrouver le haut niveau. Et Gul'dan, qui malheureusement se cantonne à un deck zoo qui met la pression mais a encore le problème de prendre trop de risques avec ses points de vie.

Ces trois classes ont ainsi encore du chemin à parcourir pour atteindre au moins le Tier 2. Elles trouveront surement un rôle de contre à certains decks comme le chaman a pu le faire vis-à-vis du guerrier bombes en fin d'extension précédente ou le paladin Libram avec le chasseur de démons.

Cette extension n'est cependant qu'à sa phase de découverte, et même si les choses avancent très vite, il y a fort à parier que d'autres surprises nous attendent et je mettrais même une petite pièce sur des nerfs dans les semaines qui arrivent.

On se quitte avec pleins de decks pour ravir les joueurs de tous les styles. Tout ceci n'est qu'un travail encore à construction, ne prenez aucune de ces listes comme quelque chose de définitif pour les mois à venir, que ce soit les miennes ou celle de joueurs professionnels.

Tags : Hearthstone Metagame
3 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 28.592.519 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.