Masters Tour Orgrimmar : Le point sur la place de chaque classe dans la meta

GG Gaby !
JHden | 03/05/2021 à 20h08 - 2

Alors que Gaby semble avoir atteint son plein potentiel et est actuellement le joueur le plus discuté du l'univers Hearthstone, le Masters Tour de ce week-end nous a livré bien plus qu'une belle histoire pour un Français qui a réalisé son rêve. En effet, ce tournoi a également permis de mettre en lumière la puissance relative de chacun des decks du métagame, qui pour l'instant n'étaient que jugés sur leurs performances de ladder.

De nombreux enseignements peuvent ainsi être tirés des performances de chaque classe durant le tournoi et cela devrait aider un peu plus à la cristallisation du métagame actuel en attendant le mini set.


1. Prêtre est la classe la plus crainte à haut niveau

Alors qu'il était parmi les 4 decks les plus amenés lors de ce tournoi, Anduin a pourtant joué beaucoup moins de parties que ses petits camarades, laissant donc supposer qu'il a été très régulièrement banni par ses adversaires. On peut ainsi voir que Voleur, Mage et Guerrier sont tous les 3 au delà des 2500 parties jouées sur le tournoi, prêtre quant a lui n'atteint même pas les 1000 parties (936 exactement) alors qu'il avait un taux de représentation proche du trio de tête.

En termes de winrate cependant, Anduin ne gagne que 47% de ses 936 parties, ce qui en fait statistiquement la pire classe du tournoi avec démoniste (également 47% de winrate sur 399 parties). Cette statistique peut avoir deux lectures très différentes, avec d'un coté l'interprétation qui voudrait que la crainte d'affronter prêtre viennent de ses mécaniques punitives pour l'adversaire, qui ont un impact fort sur la perception de ce dernier, alors que sa puissance réelle n'est pas si haute.

L'autre approche, celle à laquelle je me rattache, est le fait que prêtre est encore une classe mal maitrisée même par l'élite des joueurs, et que le pilote du deck a plus d'impact que le deck en lui même sur le succès du deck.

Il faut aussi noter que dans le cas des decks jugés les plus puissants, il sont souvent laissés jouables par les adversaires qui ont prévus de l'affronter spécifiquement. On peut ainsi voir que le prêtre a des match ups très compliqués, avec un winrate de 37% contre mage et seulement de 19% contre démoniste, deux chiffres qui font logiquement s'effondrer le winrate globale de la classe.

Contre les classes les plus populaires après mage cependant, Anduin a semblé plus que solide avec un winrate de 57% contre voleur, 55% contre guerrier et 60% contre paladin, montrant bien une domination des classes les plus utilisées en ce moment.


2. Jaina est toujours la plus puissante du métagame

A l'inverse de Prêtre qui n'a pas eu beaucoup d'occasions de jouer, Mage a quant a lui très souvent eu l'occasion de se frotter aux decks adverses. Avec un winrate de 52% sur 2609 parties, le deck le plus ciblé du tournoi ressort tout de même d'Orgrimmar avec le meilleur winrate (partagé avec Guerrier et Druide), ce qui montre que malgré le nerf de suite de déraison, Jaina est encore le deck le plus puissant de ce début d'année du Gryphon.

En top 16 en particulier, les meilleurs joueurs ont pu montrer la toute puissance du deck, qui grimpe à 59% de winrate et aucun match up sous les 50% sur cette portion du tournoi.

Le sentiment était très similaire en ladder, avec de nombreux joueurs exprimant le fait que le flux de l'incantateur était le vrai problème du deck, une carte qui devrait être nerf prochainement, la présence de la néophyte du culte n'étant apparemment pas suffisante pour tenir le deck en échec.

On peut voir cependant que Voleur et Druide ont chacun eu des résultats positifs contre Jaina, à voir si cela impactera leur popularité prochaine sur le ladder.


3. Voleur, le pire des meilleurs decks

A la fin du tournoi, il apparaissait très clairement que la line up gagnante était composée de Prêtre contrôle, Mage sorts, Guerrier Ruée et Voleur tempo, une line up flexible qui permettait aux joueurs de s'exprimer et de construire des plans de jeu complexes.
Parmi ces 4 decks cependant, il était clair que Valeera était le héros en retrait de ce quatuor, son match up contre mage étant trop volatile pour lui garantir de se valider régulièrement. Les parties contre guerrier étaient souvent très compliquées et sur les 512 parties que ces deux decks se sont livrées en rondes suisses, le guerrier a remporté 60% d'entre-elles.

Les séries se terminaient donc régulièrement sur le miroir de voleur, un signe que le deck était le plus faible des line ups les plus solides.

Avec encore quelques différences dans les listes que les joueurs ont pu amener à ce tournoi, Valeera semble pouvoir continuer de progresser dans ce métagame, et comme Anduin, la puissance du deck semble étroitement attachée à la qualité du pilote. Il semblerait logique que sa popularité en ladder se réduise après ce tournoi, d'autant plus qu'il n'est pas possible de bannir prêtre dans ce cas là, un match up dans lequel Voleur n'a pas brillé avec seulement 43% de winrate lors des rondes suisses.


4. Paladin est un deck de ladder

Uther est le héros le plus puissant à travers les différents rangs du mode construit. Cependant, lorsqu'il s'agit des meilleurs joueurs de la planète, le paladin semble se faire remettre à sa place, et son winrate de 48% sur 1717 parties montre bien que sa puissance n'est que relative lorsque l'on monte dans les strates compétitives. Et ce winrate baisserait encore si on retirait les 228 parties jouées face à lui-même.

Avec des winrates positifs uniquement face à Chasseur de démons et Démoniste à la fin des 9 rondes, il n'est à n'en pas douter que le paladin devrait perdre en popularité et que ce Masters Tour aura participé à montrer ses faiblesses à ceux qui pouvaient se sentir impuissants face à une trop grosse pression en début de partie.


5. Guerrier Ruée, deck le plus convaincant du tournoi ?

Alors que Mage et Prêtre étaient attendus comme les deux classes les plus solides du tournoi, Garrosh a réussi à faire jeu égal avec ces derniers en terme de winrate. Alors que ses deux seuls scores négatifs sont effectivement contre mage (43%) et prêtre (45%), le guerrier a su convaincre dans tous les autres match ups.

il sort ainsi du tournoi avec 53% contre Uther, 60% contre Valeera, et des scores similaires contre Malfurion et Illidan, faisant du Guerrier le deck le plus solide face au tier 2 actuel.

Bien qu'en ladder, la popularité de mage et prêtre semble trop importante pour que Garrosh puisse vraiment s'imposer, Guerrier aura su convaincre en tournoi et devrait s'installer comme le troisième deck de référence pour les semaines à venir.


6. Druide, la classe qui monte en puissance

La surprise de ce tournoi en terme de résultats sera pour Malfurion, un héros qui est relativement absent en ladder. Après la victoire de Blitzchung sur la semaine au format spécialiste en Grand Masters en utilisant le druide token, plusieurs joueurs ont manifesté leur opinion comme quoi le deck était surement le quatrième deck logique pour le tournoi.

Avec 52% de winrate sur les rondes suisses, partagé entre le druide token et quelques druides ramp qui contraient efficacement mage sur les parties que nous avons pu voir en stream, Malfurion semble être la classe qui pourrait gagner en popularité sur ce mois de mai.

Le principal rempart au druide token en ladder semble être le Prêtre, et Uther semble démolir le druide ramp pour l'instant. Mais les variations de popularité que devraient amener les résultats de ce tournoi pourrait donner à Malfurion la chance de revenir dans les classes populaires.


7. Démoniste, Chasseur de démons et Chasseur déçoivent

Alors que ce sont des classes qui représentent les contre à Prêtre et Mage sur le papier, aucun de ces 3 héros n'a réussi à atteindre les 50% de winrate sur le tournoi. Les match ups difficiles contre Voleur et Guerrier auront valu à ces 3 classes de perdre énormément de taux de victoire sur l'ensemble du tournoi, montrant leurs limites et leur utilisation dans un objectif de ciblage plus que de généralité.


8. Conclusion

A l'exception du druide, qui a montré bien plus que ce que l'on lui attribuait jusqu'à maintenant, les autres classes ont tenu le rôle qu'on leur attribuait avant ce tournoi. Anduin et Jaina sont largement en avance sur les autres classes et devraient le rester jusqu'au mini patch à moins de modifications de la part des développeurs.

On peut voir que le trio Guerrier, Voleur et Paladin est encore solide, malgré un avantage certain pour Garrosh, qui a su se montrer plus convaincant dans les match up face aux deux autres. Malheureusement pour les classes en retrait, rien ne laisse supposer que ce soit une bonne idée de leur faire confiance pour l'instant, à moins de vouloir abuser d'un match up en particulier.

En ce qui concerne les decks précisément, on a pu voir des différences entre les joueurs dans toutes les classes, ce qui est logique pour un tournoi où chacun pouvait avoir une vision différente de ce que son deck devait accomplir. Le prêtre par exemple ne jouait presque aucune carte de fin de partie, préférant des Orgremanciens, sachant que le prêtre adverse serait banni et donc que seul les match ups de rythme resteraient à affronter.

En vous souhaitant une bonne semaine sur le ladder et un bon jeu à tous.

Tags : Hearthstone Metagame
2 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 29.301.303 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.