Mutanus a dévoré le Masters Tour Dalaran : Le point sur le tournoi et les decks de la meta

Que retenir de cette nouvelle édition du Masters Tour ?
JHden | 23/06/2021 à 19h14 - 1

Ce week-end avait lieu le troisième Masters Tour de l'année. Il se déroulait dans la ville la plus magique d'Azeroth : Dalaran. Trois choses sont ressorties très fortes de ce tournoi, et je vous propose d'en découvrir tous les détails, ainsi que les decks à retenir de ces journées de compétition de haut niveau sur Hearthstone.

Voici les trois éléments importants du Masters Tour :

  1. La Chine qui a réussi a placer 3 joueurs dans le top 4 et s'offrir une finale nationale entre ShuiMoo et OmegaZero, une première pour une région qui monte en puissance depuis des années et semble la plus forte aux cotés de l'Europe actuellement.
  2. Gaby qui, après sa victoire à Orgrimmar, s'offre un top 8 à Dalaran et confirme sa place comme l'un des tous meilleurs au monde actuellement.
  3. Mutanus, le dévoreur, carte arrivée avec le mini-set et qui aura eu un impact très fort sur ce tournoi. C'est, avec le retour du Chaman dans un format compétitif, les deux plus gros impacts du mini-set si l'on compare le métagame entre Orgrimmar et Dalaran.

Et ce dernier point est particulièrement important dans l'analyse qui peut être faite de ce Masters Tour Dalaran, car à en regarder les line ups sans trop de précaution, on pourrait très facilement dire que le métagame n'a que très peu changé entre Dalaran et Orgrimmar.

Comme discuté dans l'article de la semaine dernière au sujet des decks les plus attendus, c'est en effet le trio de Guerrier Ruée - Voleur miracle et Prêtre contrôle qui ont brillé dans ce tournoi. 11 joueurs dans le top 16 avaient ces 3 decks dans leur line up et 4 de plus avaient 2 decks de ce trio, souvent au profit du guerrier plus que du voleur. 

Cette domination de decks qui étaient déjà au cœur du métagame il y a deux mois pourrait sembler préoccupante, vue comme le signe d'un jeu qui s'essouffle et ne se renouvelle pas assez avec seulement un mini-set pour changer les choses. Pourtant, je suis très positif quant à l'état du métagame actuel, qui reposerait plus sur les decks dominants et la façon de les optimiser que sur le fait de trouver des archétypes novateurs.

Et ce week-end, Mutanus était sans aucun doute l'une des optimisations les plus impactantes que nous avons pu voir dans les decks des joueurs, se montrant capital dans la stratégie générale des line ups des joueurs. 


1. Une carte technique devenue indispensable

Mutanus était une carte attendue pour le tournoi, simplement dû au fait que c'est une carte au coeur du deck Prêtre N'zoth, le deck le plus représenté du tournoi comme du top 16. La carte s'intègre parfaitement dans le deck, participant à la stratégie
d'épuisement des ressources adverses qui fonctionne si bien pour Anduin.

La liste du vainqueur ShuiMoo illustre d'ailleurs totalement l'archétype, la liste ayant été adopté par 15 joueurs du top 16 avec 27 à 28 cartes en commun entre les joueurs :

Prêtre N'zoth de ShuiMoo : AAECAa0GCsi+A/vRA5vYA/jjA/voA57rA9TtA6bvA4WfBKyfBAqTugObugOvugPezAPXzgP+0QPi3gOW6AOa6wOU7wMA

Si la présence du Dévoreur était cependant attendue dans les decks prêtre, c'est dans d'autres decks qu'il a été plus surprenant, et montre que la carte a un intérêt tout particulier dans le métagame actuel de tournois.

Parmi les decks très attendu pour Dalaran, le chasseur de démons OTK était vu comme l'un des 4ème deck le plus puissant à disposition pour les joueurs. Tout l'attrait du deck réside dans le fait qu'il profite énormément d'un ban du prêtre, choix presque automatique dans l'état actuel des choses.  Il sera d'ailleurs dans la line up du vainqueur, comme dans celle de 7 autres joueurs du Top 16, montrant que le deck a totalement sa place  au plus haut niveau.

Chasseur de démons de ShuiMoo :

AAECAea5AwbgvgPL3QPQ3QOsnwTUnwSXoAQM6b4D2cYD1tEDztID3dMDx90D8+MDlegDg58Etp8EtKAE7KAEAA==

C'est en effet la présence très attendue de cet archétype d'Illidan qui a donné l'idée à plusieurs joueurs d'intégrer Mutanus dans d'autres decks que le prêtre. On peut ainsi le voir dans 10 guerriers ruée sur les 14 qui ont atteint le top 16, et deux joueurs (Gaby et Bunnyhoppor) ont également décidé de l'intégrer dans leurs listes de voleur miracle.

Guerrier Ruée de ShuiMoo : 

AAECAQcKjtQDwN4Dzt4DkeQD++gDle0Dpu8DyO8DqooEsIoECry5A+LMA93NA6fOA7PeA7XeA7reA8HeA8TeA5jtAwA=

Voleur Miracle de Gaby :

AAECAaIHCN6+A5/NA9nRA8PhA/zoA6bvA+fwA7CKBAuqywPHzgOk0QOL1QPf3QPn3QPz3QOo6wOq6wOr6wP2nwQA

En ladder, la carte semble beaucoup moins importante actuellement et très peu de listes en dehors de prêtre l'intègrent, en grande partie car la popularité des decks combos chute considérablement en ladder.  Cependant, la dynamique d'un tournoi, et le fait que le quatrième deck était si important dans l'équation des line ups pour cet évènement, ont propulsé Mutanus au statut de carte importante pour punir le chasseur de démons OTK et ainsi gagner un avantage précieux en dehors de la maitrise du trio Guerrier / Voleur / Prêtre tout au long du week-end.

Cette situation créant une interaction intéressante entre des decks très attendus qui se sont adaptés pour faire face à ceux qui viendraient compléter les line ups. Une situation qui est d'habitude inversée, les decks non attendus étant choisis pour leur attrait face aux decks les plus populaires justement. 


2. Thrall, seule classe avec une réelle évolution ?

Alors que le monde des tournois semble encore pouvoir donner du pouvoir aux joueurs avec des idées, il faut admettre cependant que les classes ayant eu le plus de succès sont les mêmes que lors du dernier Masters Tour, il y a un peu moins de deux mois.
Nous avons déjà parlé du trio dominant qui est toujours le même, que ce soit pour les classes comme pour les archétypes. Mage et Paladin semblent malheureusement avoir perdu trop de puissance suites à leurs nerfs, et si Mage trouve encore les faveurs de quelques joueurs, Uther semble quant à lui à l'abandon.

Chasseur de démons continue d'avoir plusieurs archétypes en ladder mais revient toujours à son deck basé sur Ill'gynoth lorsqu'un enjeu est présent. Et il semble en être de même pour Malfurion qui revient inévitablement à l'archétype token quand il s'agit d'un tournoi, représenté 7 fois parmi les 9 joueurs ayant Druide en top 16.

Monsanto a réussi à être innovant avec le druide, proposant un archétype hybride, reposant sur des concepts de tempo solide, donnant l'impression d'un deck qui ne s'épuise jamais, mélangeant des bêtes, Omu ou encore de nombreux sorts et Malygos.

Druide de Monsanto :

AAECAZICBOy6A6PRA6iKBLWKBA3ougPuugObzgPe0QPw1AOJ4AOK4AOV4AOk4QOM5AOP5AO27AOunwQA

On peut aussi noter le druide clown du portugais SuperFake, qui donne à l'archétype du crédit après que plusieurs joueurs l'aient vu comme celui à surveiller avant le tournoi.

Druide de SuperFake :

AAECAZICAvzeA5XkAw7ougOVzQObzgO60AO80AOT0QPe0QPw1AP+2wOJ4APm4QPe7AOJnwSunwQA

Malheureusement parmi les classes déjà en retard avant le mini-set, chasseur et démoniste ne semblent pas avoir évolué malgré un groupe de joueur tentant d'innover en incluant Croc-d'argent dans les listes actuelles de chasseur face.

Les plus sceptiques diront ainsi que seul Thrall a réellement profité du mini-set, et ce n'est pas si difficile de leur donner raison. La classe a en revanche subit une évolution colossale, atteignant même les 56% de winrate lors du Jour 2 du tournoi, plaçant Thrall en première place en termes de taux de victoire.

Cependant en top 16, seuls 2 joueurs avaient le Chaman parmi leurs 4 decks, et ces deux joueurs avaient la même liste carte pour carte, plaçant ainsi Thrall loin derrière la popularité d'au moins 5 autres classes une fois les rondes suisses terminées.

A noter d'ailleurs que cette liste ne jouait aucun élémentaire mais se concentrait sur les sorts et le marteau du destin, un virage par rapport à ce qui devenait populaire en ladder dernièrement.

Chaman de SuperFake et Okasinnsuke :

AAECAaoIApzOA67eAw7buAOTuQPhzAP+0QPw1AOn3gOo3gOq3gOJ5APq5wPj7gONnwT5nwT+nwQA


Conclusion

Ce Masters Tour laisse beaucoup de choses en suspend quant à la situation jusqu'à la prochaine extension. De nombreux joueurs ont relancé le débat quant à la puissance du prêtre et le besoin de changement dans cette classe, plus que dominante à haut niveau. Sa puissance dans les autres rangs du ladder en revanche ne le place pas plus haut que le milieu du panier, montrant que c'est la maitrise et l'investissement dans le jeu qui donne toute sa puissance à Anduin. Une modification de la classe pourrait ainsi être synonyme de sa disparition à grande échelle si sa puissance venait à baisser mais non sa demande de connaissances profondes du jeu.

D'autres se plaignent du métagame trop proche de celui d'Orgrimmar, montrant un impact trop faible du mini-set sur le métagame dans son ensemble. Il est vrai qu'outre Thrall, qui semble avoir retrouver ses belles années, très peu de classes se sont vus impactés par ce mini-set. Des decks comme Guerrier Contrôle par exemple, également renforcé lors du mini-set ont été invisibles durant tout le week-end.

Je me sens personnellement bien dans ce métagame et n'ai pas encore ressenti la frustration que beaucoup évoquent. La possibilité de jouer les 4 archétypes à un niveau compétitif couvre pour l'instant le fait que certains decks semblent incontournables lorsqu'un enjeu entre dans l'équation.

Et vous, qu'avez-vous pensé de ce Masters Tour et du métagame dans lequel il s'est joué ? Etes-vous du coté de ceux qui veulent un changement avant la prochaine extension ou, au contraire, la situation actuelle vous convient jusqu'à l'arrivée des nouvelles cartes ?

Un bon jeu à tous !

Tags : Hearthstone Metagame
1 commentaire - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 29.666.302 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.