Quelle est la meilleure façon de s'améliorer sur Hearthstone ?

Le point sur les méthodes accessibles : Apprentissage informel, stream, YouTube, coaching...
JHden | 09/09/2020 à 15h07 - 5

En tant que coach Hearthstone, je passe beaucoup de temps à lire les différents groupes Facebook qu'ils soient en français ou en anglais. Cela représente une assez large communauté de joueurs casuals qui discutent de différents sujets sur le jeu. Outre les débats sur les decks et les messages sur les passages Légende, un sujet que je vois beaucoup revenir est la question de comment les autres joueurs font pour progresser, qui est-ce qu'ils regardent et quels sites ils utilisent. Une sous catégorie de ce débat est l'utilité du coaching dans l'apprentissage où l'on peut avoir des avis allant de "j'ai essayé et ça m'a beaucoup aidé" à "ça sert à rien, regarder des streams suffit amplement".

La réalité, c'est que les deux personnes ont raison pour différentes raisons et c'est ce qui m'a inspiré à écrire cet article. Une longue réflexion sur les différentes façons d'apprendre, leurs bénéfices et leurs travers.

Etant coach professionnel depuis 5 ans, et ayant essayé le streaming et YouTube à différents moments de ma carrière, mon but n'est en aucun cas de vous convaincre qu'un moyen d'apprentissage est plus efficace ou plus approprié qu'un autre. Il est d'expliquer et d'aider chacun à prendre ses décisions et aborder sa propre progression sur le jeu. 

A tout moment, vos objectifs, le temps disponible et votre budget doivent être les seuls critères de décisions quant à votre apprentissage sur Hearthstone ou un autre jeu. Et plus important encore, je suis convaincu que mélanger les différentes façons d'apprendre est le meilleur moyen possible. Les différents coachs et streamers que vous rencontrerez devraient vous encourager à aller découvrir et utiliser les différents sites et contenus disponibles.

Cet article sera divisé en 3 parties, qui représentent les trois façons d'apprendre les différents aspects du jeu :

  • L'apprentissage informel : Parler avec des amis, faire énormément de ladder, utiliser les différents sites en ligne. Ce type d'apprentissage représente le moyen dans lequel le joueur doit trouver l'information de lui-même et ensuite la comprendre et se l'approprier.
  • Streaming et YouTube : C'est très probablement le moyen le plus commun, ou du moins le plus discuté. Et la raison est son coté divertissant, amusant et cela rend le processus d'apprentissage beaucoup plus agréable que de collecter et s'approprier de son coté. De plus, les formats vidéos sont beaucoup plus appréciés que les contenus écrits de nos jours et il y a tellement de contenu créé chaque jour que n'importe qui pourrait regarder des vidéos Hearthstone sur tous les aspects du jeu sans jamais s'arrêter.
  • Le coaching : C'est le moyen le moins utilisé, la raison étant qu'il faut payer pour y accéder. Ici, l'idée est d'obtenir du sur-mesure à nos besoins. Le joueur sera en capacité de choisir ce sur quoi, avec qui et même la façon d'apprendre. Cela permet ainsi de contrôler plus d'éléments du processus d'apprentissage et d'avoir quelqu'un qui est dédié à votre progression.

Maintenant que nous savons de quoi nous allons parler, allons y.


1. L'apprentissage informel

Apprendre en collectant des informations soi-même peut être très gratifiant quand cela fonctionne mais également compliqué et frustrant lorsque cela ne fonctionne pas. 

Dans le monde d'internet actuel, cette méthode d'apprentissage est tout à fait raisonnable et il existe des tonnes d'outils à la disposition des joueurs qu'ils peuvent utiliser lors de leur apprentissage. Sites d'analyses, podcasts, réseaux sociaux, Discord communautaires et bien d'autres. Tous ces outils représentent une source d'informations colossale que les joueurs peuvent utiliser pour s'améliorer et créer leur propre façon de voir le jeu.

Et si on y pense, la majorité des joueurs que vous regardez en tournoi de nos jours ont probablement appris le jeu de cette façon. Et cela pour la simple raison qu'il y a 5 ou 6 ans, aux débuts du jeu, c'était à peu près la seule façon de progresser.

Le principal avantage à apprendre soi-même, au moins quand on est un débutant sur le jeu, c'est le fait que l'on va développer sa propre façon de jouer et construire un style qui nous servira de base pour toujours. Puisque l'information n'est pas expliquée par quelqu'un dans cet apprentissage, chacun peut faire ses propres conclusions et les utiliser pour créer leur compréhension du jeu et du métagame.

C'est une phase très importante à mes yeux, car à un moment, les statistiques et la connaissance brute prendront le pas et deviendront plus importants si vous souhaitez entrer dans le monde compétitif. Créer votre propre style de jeu vous donnera un avantage lorsque vous serez dans cette phase de dépendance à l'information.

Même si les coachs ou les créateurs de contenu vous aideront à démarrer beaucoup plus rapidement dans le jeu, et pourraient même faire de vous un joueur compétitif en quelques semaines, avoir un mentor ou être exposé à l'avis de personnes accomplies si tôt dans votre apprentissage amène assez régulièrement à vouloir copier la façon dont cette personne joue. Le problème que cela pose est que les jeux de cartes sont joués avec notre intellect et notre logique, deux choses qui sont très difficilement reproductible. Mais de plus, un joueur débutant n'a ni l'expérience ni l'habitude de traiter autant d'informations sur le jeu que ce le joueur expérimenté.

Cette situation peut ainsi souvent amener à des progrès rapides mais qui deviennent vite de très longue période de stagnation car le nouveau joueur n'a pas encore acquis la capacité d'adaptation aux nouvelles situations. Il ne fait ainsi que reproduire ce qu'il voit mais ne progresse pas dans sa façon de réfléchir ce qui à long terme, le bloquera totalement et demandera de reprendre à 0 le processus d'apprentissage.

L'inverse est cependant vrai également, et quand fait de la bonne façon, apprendre par ses propres moyens et développer sa façon de penser permet de rendre n'importe quelle autre façon d'apprendre beaucoup plus efficace et rend votre apprentissage plus efficace. Vous serez notamment capable de comparer votre compréhension du jeu à celle d'un coach ou des streamers que vous regarderez. Il en va de même pour ce que vous lirez sur les réseaux et vous pourrez ainsi ajouter ces informations à la vôtre et continuer de progresser en permanence.

Lorsque l'on apprend le jeu sans un regard extérieur, on a souvent tendance à se référer à notre rang pour juger de notre performance. Et rester bloquer à un rang devient une source de frustration grandissante, non seulement parce que nous n'avançons plus vers notre objectif mais parce que nous commençons à remettre en question nos capacités également. En développant cette capacité à assimiler de nouvelles informations, il nous est toujours possible de sortir de ces situations de blocage en reprenant les bases de nos apprentissages informel et en collectant une nouvelle information que nous ajouterons à celles que nous avons déjà.

De cette façon, l'apprentissage informel représente la façon la plus importante mais également la plus efficace d'apprendre lorsqu'elle est combinée à d'autres moyens d'apprentissage. Et chaque joueur devrait passer par cette méthode, même pour une courte période lorsqu'il se lance sur le jeu. Et cela même si on a l'impression de ne pas progresser autant qu'on le souhaiterait.


2. Consommation de contenu en ligne (Streaming et YouTube)

La raison pour laquelle je sépare l'apprentissage informel de la consommation de contenu de type streaming ou YouTube, c'est le facteur humain. Lorsque l'on collecte des informations sur un site, que l'on étudie les statistiques ou que l'on regarde les decklists d'un tournoi pour trouver des idées, il n'y a personne pour nous dire ce qu'ils en pensent. Et cela fait toute la différence d'avoir l'avis de quelqu'un sur de l'information ou pas.

Je commencerai avec les deux plus gros bénéfices de la consommation de contenu. Le premier est que cela rend l'apprentissage plus amusant, plus ludique que de faire de la théorie seul sur des sites.

Même à l'école, la majorité d'entre-nous préférait réviser à plusieurs que seul, et s'amuser fait partie de l'apprentissage, encore plus sur un jeu dans lequel on n'aspire pas à devenir un pro. La deuxième excellente chose est le fait que nous ne sommes plus seul, nous avons quelqu'un à regarder, une communauté dont on fait partie et donc un lien fort avec le jeu. Combien de personnes ont arrêté de jouer mais ont continué de regarder un streamer ou des vidéos YouTube et ont relancé le jeu des mois ou des années plus tard ?

Un autre point très positif à propos de la création de contenu est le fait que c'est devenu si développé que l'on peut choisir qui et quoi regarder. On peut ainsi se créer notre propre expérience en choisissant des personnes qui correspondent à notre façon d'apprendre. C'est d'ailleurs un excellent moyen d'éviter le problème de vouloir copier la façon de jouer d'une personne que d'en regarder plusieurs. Et il existe largement assez de créateurs talentueux que n'importe qui peut trouver du contenu à son goût et en quantité suffisante.

Cette façon d'apprendre représente aussi une façon de très vite entrer dans la phase pratique, qui est une chose avec laquelle les joueurs ont souvent plus de facilités. Regarder quelqu'un jouer et parler de ce qu'il fait est souvent beaucoup plus simple pour le raccrocher à notre propre expérience de jeu que des statistiques sur un site internet ou une decklist sans explication. En général, on a besoin de jouer avec ces informations en tête pour créer les connexions. Et bien dans la création de contenu, les connexions vous sont donnés par le créateur.

Sûrement la meilleure chose à propos du contenu en ligne, et la raison pour laquelle je pousse tous mes élèves à regarder des streams, des vidéos YouTube ou simplement aller lire les avis des pros sur les réseaux sociaux, c'est le fait que du contenu est créé en permanence. Vous pouvez regardez des streams, des vidéos ou lire des analyses de métagame de joueurs-pro 24 heures sur 24 sans jamais en voir le bout.

L'apprentissage informel et le coaching vont vous pousser à réfléchir pour que cela soit efficace. Que ce soit de devoir analyser une information brute ou passer du temps avec un coach qui va vous pousser et vous investir dans le processus de réflexion, le ton plus léger du streaming ou de YouTube et le fait que ce soit disponible à tout moment en fait une ressources très importante.
Que vous soyez fatigué, que vous n'ayez pas envie de jouer, pas d'humeur à vous donner à fond mais que vous cherchez quand même au jeu et récolter de l'information, vous pouvez toujours regarder un stream ou une vidéo et vous détendre devant. Cela vous donnera des résultats, même minime si cela est fait régulièrement.

Les désavantages sont cependant doubles, le premier est celui dont j'ai déjà parlé dans la partie sur l'apprentissage informel. S'exposer trop souvent ou trop tôt dans la découverte du jeu peut amener à copier la façon de jouer de la personne, et avec le lien affectif qui peut se créer dans ce cas là, le risque est d'autant plus grand. Mais le second est celui auquel je suis le plus attentif, et il s'agit de la situation dans laquelle le streamer se trouve.

Tout d'abord, un streamer ou un YouTubeur n'a pas à enseigner aux autres comme but premier, même ceux avec un objectif éducatif (et qui font du très bon travail, plusieurs m'inspirent pour mon travail) ont toujours un but au dessus du reste : les vues.
C'est très important pour le spectateur qui essaie d'apprendre de ces personnes de comprendre que cette personne essaie de construire une communauté, de divertir une audience, et donc que même si vous allez apprendre en les regardant, votre progression n'est pas leur priorité.

Un stream doit divertir, contrôler et offrir son contenu à une grande variété de personnes à la fois, et à cause de cela, c'est presque impossible de tomber sur un créateur qui va remplir toutes les conditions pour que votre apprentissage soit complet. Même si ce biais peut totalement se compenser par la quantité de streamers qui existe actuellement et qui permet donc de varier selon nos envies et besoin, cela permet aussi de réduire le problème de se mettre à penser comme la personne que l'on suit.

Le second point sur la situation est le fait que les streamers à succès sont des joueurs professionnels ou du moins très haut dans le ladder. Et bien que cela garantisse leur compétence sur le jeu, il est très peu probable que ne serait-ce qu'un pour cent de leur audience jouent ou atteigne un jour ce niveau. Ainsi, le métagame, la façon de réfléchir et la logique générale du jeu est différente selon le niveau auquel vous jouez et vous n'êtes donc pas dans le même environnement que ce vous pouvez voir chez la majorité des streamers connus.

Il y a des fois où être exposé à du très haut niveau sans avoir la capacité de compréhension ou les fondamentaux nécessaires peut amener à des incompréhensions ou essayer de copier quelque chose qui fonctionne au rang légende mais pas forcément pour nous. De la même façon que certains decks fonctionnent à certains rangs et pas d'autres, certains concepts de jeu ne sont efficaces que si vous avez compris les bases sur lesquelles ils reposent.

L'amusement et les connexions profondes avec le jeu et des personnes que la création de contenu peut amener fait probablement du streaming et YouTube la façon d'apprendre la plus appréciée et la plus utilisée à ce jour. Mais elle demande tout de même une expérience et un recul pour pouvoir être réellement efficace. Les joueurs de niveau moyen à excellent, qui ont déjà développé leur avis sur le jeu, peuvent utiliser ce moyen pour comparer leur vision avec celle d'autres excellents joueurs. Mais les nouveaux joueurs, qui ont moins de recul sur ce qu'ils regardent, peuvent avoir besoin d'un contenu ou d'une expérience plus adaptée.


3. Le coaching

Le fait principal à propos du coaching est que c'est une ressource payante avec votre temps et surtout votre argent. Ainsi, puisque les deux autres méthodes ne vous demandent que du temps, pour que le coaching ait un intérêt, il faut que vous deveniez bien meilleur en moins de temps qu'avec les deux autres méthodes. Si ce n'est pas le cas, vous avez payé pour rien puisque vous auriez pu investir uniquement du temps dans une autre méthode.

Sur le papier, un coach résout les problèmes des deux autres moyens d'apprentissage, à part être exposé à la façon de penser de quelqu'un d'autre. Mais un bon coach devrait en avoir conscience et vous aider à dépasser ce biais cognitif.

Un coach devrait être capable de vous aider à naviguer les différentes ressources disponibles de l'apprentissage informel, étant conscient de ce qui est important à savoir selon votre avancée dans le jeu. Il peut ainsi vous aider à vous repérer et vous concentrer sur ce qui vous aider à continuer de progresser.

Comparé à un streamer, un coach devrait adapter ses sessions à vos besoins et vous mettre dans des situations qui vous feront évoluer, garantissant que l'expérience est adapté à votre niveau.

Ainsi, en théorie, un coach est un mélange d'apprentissage informel et de création de contenus spécifiquement créés pour vous. Et cela amène donc à un apprentissage complet avec plus d'informations et un entrainement spécifique, ainsi que la capacité de mieux utiliser les différentes ressources disponibles et les intégrer à votre compréhension du jeu, même une fois que le coach n'est plus là.

Dans cette définition, un coach est ce que l'on peut appeler un "pay to accelerate", ce qui signifie que vous payez pour atteindre votre objectif plus rapidement (inspiré du "pay to win" qui signifie payer pour obtenir un avantage et donc augmenter les chances de victoire). Cependant, deux gros problèmes se posent en ce qui concerne le coaching, et qui rend à mes yeux, le doute vis-à-vis de prendre un coach totalement raisonnable.

Premièrement, beaucoup de coachs sont au final d'excellents joueurs qui partagent leur information en échange d'argent. Ils n'ont ainsi pas vraiment d'approche pédagogique pour leurs élèves et cela amène à des sessions ou ils ne tentent pas de comprendre la façon de réfléchir de leur élève mais plutôt les inonder d'informations sur le jeu. Si sur le moment, cela semble très bien, car les victoires s’enchaînent et le rang (qui est ce quoi juge la majorité des gens) monte. Cependant, une fois que le cours est terminé, on se rend vite compte qu'assez peu d'informations sont restées ancrées dans l'élève et il n'a pas réellement progressé. Bien souvent, le rang redescend également.

Cela peut donner une mauvaise opinion du coaching, et à juste titre puisque cela le met exactement dans la catégorie de ne pas gagner de temps pour l'argent investi, en faisant donc un mauvais investissement. La même critique peut être faite pour les élèves impatients qui demandent du coaching parce qu'ils sont bloqués dans leur rang. Ils ne viennent pas nous voir pour progresser mais pour monter le ladder et ne jugent ainsi la session que sur le ratio victoire défaite sur le temps passé ensemble et non sur l'information qu'ils ont pu obtenir.

Sauf que la frustration qu'ils ressentent est due au fait qu'ils n'arrivent pas à progresser en utilisant l'apprentissage informel ou le contenu disponible. Ainsi, ce dont ils ont besoin est en fait quelqu'un qui leur explique comment exploiter ces ressources au mieux. Cette situation amène souvent à une opinion biaisée du coaching et on peut lire des commentaires comme "J'ai payé XX euros pour ne grimper que deux rangs, c'était nul". Je suis désolé, mais payer dans le seul but de grimper dans le ladder se nomme le boosting, pas le coaching.

Le second problème relatif au coaching et qui peut freiner quelqu'un est le problème qu'on ne sait pas forcément à quoi s'attendre avant d'avoir notre session et donc d'avoir payé. 90% des personnes qui demandent du coaching ne sont pas impliqués dans la scène compétitive ou ne suivent pas forcément les réseaux sociaux adaptés. Ainsi, lorsqu'ils regardent une plateforme de coaching et voient la liste des coachs, il choisissent le moins cher ou celui avec le plus d'heures.

La plupart du temps, le meilleur moyen de connaitre quelqu'un est d'aller voir son travail. Mais dans le cas d'un coach, il faut payer une session pour vraiment savoir ce que la personne peut nous apporter. Il est donc normal d'être beaucoup plus attiré par un créateur de contenu dont on peut avoir une appréciation du travail gratuitement et rapidement.

La meilleure façon de connaitre un coach à mes yeux est de lui envoyer un message, aller voir son Twitter et ce qu'il publie, s'il a des interviews ou simplement des articles qu'il écrirait. Voyez si vous vous retrouvez dans sa façon de parler ou dans ses idées.

Je terminerai cette partie avec le point le plus important en ce qui concerne un bon coach, et probablement l'aspect le plus bénéfique au fait de faire appel à du coaching : la psychologie. Puisque le coach travaille avec vous durant la session, il devrait remarquer des choses qui ne sont pas directement reliées à Hearthstone mais qui sont très importantes à votre développement.

Par exemple, un manque de confiance dans vos décisions, des situations de paniques lorsque la corde arrive, combien d'informations vous pouvez retenir avant d'en oublier, la vitesse à laquelle vous étudiez les différents éléments lors d'un tour... Il existe des tonnes de compétences importantes pour devenir un bon joueur de cartes, et ce sont des choses qu'un site ou un créateur de contenu ne verra jamais et ne pourra donc jamais vous aider à travailler.

Travailler ces aspects est ce qui rend le coach important au développement et qui rend l'investissement monétaire rentable, car ceci vous fera progresser plus rapidement que les autres méthodes. 


Conclusion

Pour conclure cet article, je dirais qu'il n'y a pas de meilleur moyen d'apprendre, les trois méthodes sont valides et les mélanger est sûrement le meilleur moyen de devenir un joueur complet. Chacun a des besoins différents et réagira à sa façon aux différentes approches d'apprentissage. A mes yeux, Hearthstone est un jeu dans lequel nous faisons des choix basées sur les informations dont nous disposons et chacun des moyens traités dans cet article vous permet de récolter cette information.

Les principaux critères pour juger de votre méthode d'apprentissage doivent être vos objectifs, votre budget et le temps que avez à votre disposition.

Quelqu'un qui n'a pas beaucoup de temps mais un budget très large devrait se diriger vers le coaching et chercher à vite développer ses points forts pour ensuite rapidement être dans sa zone de confort. A l'inverse quelqu'un avec beaucoup de temps disponible et un petit budget devrait passer beaucoup de temps sur des streams et des sites d'information pour chercher à se documenter au maximum. Il existe une infinité de combinaisons entre les deux dans lesquels chaque méthode peut vous apporter selon vos besoins et le concept qui vous bloque dans le jeu.

Ainsi, si je devais avoir un conseil à vous donner, c'est de choisir votre apprentissage comme vous joueriez à Hearthstone. Trouvez de l'information, faites un choix et réévaluez les possibilités pour trouver ce qui vous convient.

Tags : Hearthstone Metagame
5 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 28.302.043 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.