Un Masters Tour Silvermoon indécis et PASSIONNANT en perspective

En bonus, me line up de decks pour le week-end !
JHden | 25/08/2021 à 16h52 - 0

Ce week-end aura lieu le 4ème Masters Tour de cette année sur Hearhstone, et peut-être l’un des plus énigmatique en terme de préparation pour les joueurs qui semblent avoir l’embarras du choix quant à la stratégie la plus optimale. En effet, depuis les nerfs, nous avons pu voir plusieurs stratégies apparaître et avoir du succès en ladder, en open cup ou même dans la Ligue des grands maîtres.

Tout d’abord, il y a les decks de combo, toujours très présents après les récents nerfs avec le démoniste D6 en tête de file, mais également le Voleur Garrot, le Mage quête ou encore le druide Anacondra. En contre à ces derniers se placent les decks agressifs comme le Prêtre ombre, le Voleur armes ou encore le Chasseur face. Ces decks profitent des démarrages un peu lents des decks OTK pour les prendre de vitesse. Enfin, depuis les nerfs, on peut voir des decks de réponse revenir, la popularité de démoniste et de mage ayant assez baissée pour que ces derniers soient compétitifs. Chaman quête, Prêtre contrôle ou encore le nouveau Chasseur de démons basé sur les sorts de fiels sont ainsi des decks qui ont donné de très bons résultats en open cup cette semaine. 

Cette configuration est bien connue dans les jeux de cartes, c’est le fameux Shi - Fu - Mi qui est tant critiqué par les joueurs, expliquant que le choix des decks a plus d'importance que le niveau de jeu. Cette semaine, je vous propose donc de vous plonger dans les 3 options qui attendent les joueurs et de voir si réellement, une fois le choix de la line up effectué, il n’y a plus grand chose qui puisse être fait. 


1. Les decks OTK sont-ils toujours l’option par défaut ? 

Malgré les récents changements, le Démoniste D6 est toujours considéré comme le deck à abattre dans ce métagame, et le ban le plus populaire en tournoi également. Chasseur de démons et Mage ont quant à eux beaucoup plus reculé en termes de puissance et ces derniers ont cessé d’être des decks incontournables, Mage reste encore un deck compétitif, présent dans de nombreuses line up alors qu'Illidan a quant à lui du trouver de nouveaux archétypes. 

A leur place cependant se sont installés le Druide Anacondra ou le Voleur tempo garrot, des decks certes moins capables de terminer la partie soudainement, mais qui ont néanmoins des capacités de dégâts ou de renversement de la table très convaincants. 

A eux trois, ces decks forment la colonne vertébrale de la nouvelle line up combo, qui se veut basée sur la puissance brute de ses decks plus que la recherche du contre d’autres decks en particulier. Naturellement, ces decks sont excellents contre les decks basés sur le développement de la table, laissant souvent assez de temps aux decks de combo pour se mettre en place. La principale question à se poser quant à cette line up est de savoir comment l'orienter face aux deux autres line ups, qui sont deux opposés en terme de deckbuilding. 

Une fois que l’on élimine les decks de développement, qui sont de bons match ups pour cette line up, il reste donc les line ups miroir ou les line ups agressives contre lesquelles on pourrait vouloir chercher un avantage. Le problème qui se pose est qu’afin de s’avantager dans les matchs miroir, on va chercher de la pioche et de l’accélération de notre condition de victoire. Dans le cas de la recherche d’équilibre contre des decks agressifs cependant, ce sont des cartes très différentes qu’il faut rechercher. Si la puissance brute de cette line up sera surement la plus haute des 3 qui s’offrent au joueurs, c’est la question de l’équilibre qui se pose. Les joueurs pourront ainsi orienter leur line up dans 3 directions différentes, choisissant d’orienter leurs decks pour améliorer certains match up ou faisant le choix d’amener les versions les plus “puissantes” sans choisir de match ups précis. 


2. Les lineup agressives ou la solution de facilité

Dans un format d’open, dans lequel la défaite signifie souvent le simple fait de recommencer lors de la prochaine open cup dans quelques heures, les stratégies agressives sont légions. De plus, le Chasseur face ou le Prêtre ombre ont actuellement d’excellents résultats contre la line up OTK, qui sont les decks les plus populaires en ladder et des decks de confort pour beaucoup des meilleurs joueurs. 

Dans le format d’un Masters Tour cependant, deux choses vont largement venir changer la dynamique de cette line up. La première est le fait de devoir trouver un quatrième deck, ce qui signifie souvent avoir recours aux decks basés sur les armes comme le chaman ou le voleur. Si ces decks sont excellents en terme de puissance brute, ils ouvrent tout de même la porte à une simple inclusion de la Vipère rongerouille dans les line up OTK, une carte qui y a toute sa place de par son mot-clé échangeable. Le second point est la variance que ces decks peuvent présenter et qui, si cela ne pose pas problème en open cup, est ici beaucoup plus punitif.

La line up purement agressive semble ainsi être très risquée dans un format en BO5, même si elle pourrait punir les joueurs qui ne s’y seraient pas préparés. La popularité du démoniste et le retour de voleur dans les line ups combo sont les principales raisons de vouloir adopter cette stratégie. Dans les points noirs en revanche, la vipère déjà évoquée aura en toute logique 1 à 2 bons match ups (selon le choix de paladin ou d’un deck arme en quatrième) et pourrait changer la dynamique des match ups contre la line up ciblée. L’autre problème également est la popularité naissante de la troisième line up qui pourrait jouer les troubles fêtes et qui a eu beaucoup de succès sur ce dernier week-end d’open cup. 


3. L’anti-aggro est-il une option viable ? 

Souvent, lorsqu’une line up est battue par ce qui est considéré comme les meilleurs decks du moment, les joueurs rechignent à lui faire confiance. En effet, lorsque l’on sait qu’il faut atteindre un score d’au moins 7-2 pour se qualifier pour le top 16, se dire que l’on ne va pas affronter les decks les plus attendus au moins 3 ou 4 fois sur 9 rondes semble très optimiste. 

La line up type de cette catégorie, qui a fait d’excellents résultats en open cup ce week-end, est composée de Chaman quête, Démoniste quête avec les géants de chair et Chasseur de démons Fiel. Ces decks montent en puissance depuis les nerfs, et montrent de très bons résultats dans un format où le démoniste D6 est banni. La line up pose cependant plusieurs défis aux joueurs : 

  • Quel est le quatrième deck qui peut venir compléter les trois utilisés en open cup ? En effet, si les deux autres lineups ont assez d’archétypes pour faire une line up de BO5, cette line up étant la plus récente, il y a encore des interrogations sur la meilleure façon de la composer. Le Prêtre contrôle semble être une excellente option, mais peut-on faire confiance à un deck qui a disparu depuis l’extension justement parce qu’il était incapable de faire face aux nouveaux decks OTK ? 
  • Quelle cible pour la line up en dehors des decks agressifs ? Tout comme la line up OTK, cette stratégie va devoir faire le choix d’investir pour les matchs miroirs ou pour s’améliorer face aux decks OTK, un choix qui pourra être déterminant. Bien qu’elle soit très flexible dans la construction, les decks ont déjà investi une partie de cette flexibilité pour s’assurer de battre les stratégies agressives. Comme pour la line up OTK, tenter une autre direction serait un risque vis-à-vis du plan originel, l’amélioration contre les 2 autres line ups demandant d’investir dans de la pioche ou des mécaniques de pression ou de dégâts. 

Cette dernière line up représente bien la différence qu’il existe entre les open cup et les Masters Tour, montrant la quantité de questions soulevées par le simple fait de passer du BO3 au BO5.


4. Conclusion

Si nous devions faire confiance à l’histoire, ce serait les decks de puissance brute et donc de combo qui seraient les plus intéressants pour ce week-end. Dans un environnement incertain, ce sont souvent les decks avec le moins de conditions qui tendent à l’emporter au final. 

Des mélanges entre les line ups sont également possibles, et c’est peut-être dans cette idée qui repose la clé du succès pour ce Masters Tour. En trouvant des liens entre des decks qui ne partagent pas le même archétype mais possèdent des match-ups en commun, les joueurs ont la possibilité de sortir des limites que présentent les 3 orientations attendues. 

Je vous quitte donc en vous partageant ma line up hypothétique pour ce Masters Tour, dont la logique principale serait d’être efficace contre Démoniste ou Mage tout en ne sacrifiant pas les match ups agressifs, sauf les armes que je pourrais alors bannir. 

Ma lineup serait donc un mélange de decks rapides, dans une logique de pression et d’agression avant tout, mais dont les decks ne sont pas pris au dépourvu dans une course aux dégâts.

Cette dernière repose sur des decks de rythme, qui est mon confort personnel, facteur très important dans un environnement où l’on peut rencontrer une diversité de decks assez dense. Je laisse de coté la line up anti aggro, qui serait surement mon opposition la plus compliquée. Je compte sur le fait de simplement pouvoir jouer en rythme et espérer un peu de chance si je devais affronter plusieurs fois ce type de line up. 

Ce dernier choix du voleur pourrait devenir le démoniste D6 assez facilement, j'ai simplement choisi le deck sur lequel j'étais le plus confortable à l'heure actuelle. 

Voici pour ce qu'il faut savoir en anticipation de ce Masters Tour, un tournoi qui devrait être intéressant à suivre au vu du métagame assez ouvert qu'il existe en tournoi. Si vous participiez, quelle serait votre stratégie ? Quel deck attendez-vous en termes de performances lors de ce week-end ?

Tags : Hearthstone Metagame
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 30.964.091 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.