Preview de la version alpha de HearthStone: Heroes of Warcraft

Preview de la version alpha de HearthStone: Heroes of Warcraft

Le vendredi 31 mai, j'ai eu la chance de me rendre chez Blizzard Europe à Versailles pour un Community Summit. L'objectif était de réunir plusieurs fan sites européens et de discuter de différents thèmes comme les relations entre Blizzard et sa communauté ou encore la façon d'améliorer la communication envers les joueurs.

Au milieu de cette journée, Blizzard nous a réservé une très jolie surprise avec une session d'une petite heure sur la version alpha de HearthStone: Heroes of Warcraft, le prochain jeu de cartes en ligne de la société. Inutile de vous dire que c'est le sourire aux lèvres que je me suis assis devant l'écran, impatient de découvrir ce premier Free to Play de la société.




Annonce en 2013, sortie en 2013. C'est dingue non ?

De nombreux articles ont déjà été posté sur le site JH dédié à HearthStone, je m'abstiendrai donc de reprendre en détails le principe de fonctionnement du jeu. Je vais plutôt vous parler de mes impressions personnelles à moi que j'ai. Et ho bon sang, qu'est-ce que j'aime déjà ce jeu !

Je suis persuadé que vous êtes nombreux à être sceptiques sur HearthStone. Mmh, un jeu de cartes en ligne, ça doit être réservé aux allumés/fans de Magic: The Gathering qui collectionnent des milliards de cartes pour monter des decks tous plus incompréhensibles les uns que les autres. J'étais d'ailleurs à peu près d'accord avec vous mais je savais que Blizzard était capable d'une chose: rendre le genre facile d'accès, donner envie aux joueurs de l'essayer et surtout les tenir en haleine dès la première partie. Ouais, ça fait trois trucs en fait.

Une partie de HearthStone: Heroes of Warcraft débute par le choix d'une classe. Vous avez le choix entre les 9 classes originales de World of Warcraft, à savoir le Chaman, le Chasseur, le Démoniste, le Druide, le Guerrier, le Mage, le Paladin, le Prêtre et le Voleur. Tous sont représentés par une figure emblématique de Warcraft, comme Jaina Portvaillant pour le Mage. Pour cette première partie, je choisis Mage et le jeu me propose 3 cartes à l'écran. Je peux refuser l'une ou l'autre carte et dans ce cas, le jeu m'en propose d'autres.

Il faut savoir que le concept de jeu est très simple. Chaque joueur dispose d'un héros et de 30 cartes. Vous débutez avec 3/4 cartes en main et en récupérez une nouvelle chaque tour. Votre héros dispose de 30 points de vie et d'une aptitude qui lui est propre (dégâts directs, soins, bouclier, etc.). Au fil des tours, vous déposez petit à petit vos cartes sur le plateau, sachant que chaque carte coûte des cristaux de mana. Vous commencez la partie avec un cristal et votre jauge augmente d'un cristal à chaque tour avec un maximum de 10. Lors du second tour, vous avez ainsi le droit de dépenser deux cristaux de mana. Au 5ème tour, vous pouvez dépenser 5 cristaux et ainsi de suite. Chaque carte coûte un certain nombre de cristaux et, en fonction de son type (serviteur, sort, équipement) dispose de points de vie/durabilité, de points de dégâts et d'un effet particulier. L'objectif est de zigouiller le héros adverse en faisant un max de dégâts. Voilà, c'est à peu près tout ce qu'il y a à savoir avant de débuter une partie.

Battle.net utilisera un système de matchmaking et opposera des adversaires de même niveau. Au fil de vos victoires et défaites, vous obtiendrez des médailles et Battle.net cherchera ainsi à constamment maintenir un vrai challenge. Je rassure par la même occasion les pires joueurs de la création: oui, vous gagnerez des matchs en jouant à HearthStone. La médiocrité n'est pas l'apanage de votre cerveau, soyez sûr que d'autres sont aussi mauvais que moi vous.

En quelques instants, on se retrouve donc devant le plateau de jeu. C'est super joli. Les animations sont très réussies et on peut jouer avec le décor, comme balancer des boulets avec une catapulte ou faire sortir de la fumée d'une cheminée. Ça ne sert à rien mais ça fait passer le temps entre les tours.

Au début, c'est relativement simple puisque vous disposez de peu de cartes et de peu de mana. C'est ici que vous avez généralement le temps de profiter des animations ou de narguer votre adversaire via des emotes. Notez au passage que le jeu en balance tout seul si vous n'en faites pas vous-même. Lorsque vous avez joué vos cartes, vous pouvez cliquer sur un bouton pour inviter l'adversaire à jouer. Si vous prenez trop de temps pour réfléchir, le jeu vous rappellera à l'ordre avec une mèche qui prendra feu et qui, au bout de quelques secondes, clôturera le tour automatiquement.

Le plateau de jeu est divisé en deux et votre interface se situe dans la partie inférieure. Vous pouvez y voir votre héros avec son aptitude sur la droite et vous déposerez vos cartes juste devant lui. Il faut savoir que lorsque vous déposez une carte, celle-ci est le plus souvent en veille et ne pourra être réellement utilisée qu'au tour suivant. Certains sorts peuvent néanmoins être utilisés tout de suite, ce qui est pratique pour surprendre l'adversaire.

Certains d'entre-vous auront déjà compris que la gestion du mana est primordiale dans HearthStone. Lorsque vous avez 6 points de mana, vous pouvez choisir de dépenser une carte qui en coûte 6, mais aussi trois qui en coûtent 2. Tout dépend des cartes à votre disposition. Cela devient rapidement tactique et la première question que vous vous poserez sera certainement de savoir qui frapper en premier lieu: le héros adverse ou ses serviteurs ? Dans le premier cas, vous baisserez les points de vie du héros, mais mieux vaut tout de même ne pas lui laisser trop de serviteurs puisque ceux-ci pourront être utilisés à chaque tour pour vous faire des dégâts.

La version alpha de HearthStone à laquelle j'ai joué ne disposait que des cartes de bases. Les possibilités tactiques étaient donc limitées et je n'ai pas eu de cartes rares ou légendaires à ma disposition. Néanmoins, c'est déjà largement suffisant car même si le jeu est très facile d'accès, on comprend rapidement que sa maîtrise demandera des dizaines d'heures de pratique. Il faudra en effet réfléchir aux bonnes combinaisons de cartes et avoir de l'expérience pour prendre les bonnes décisions. La chance aura également un rôle à jouer en ce sens que récupérer la carte "Sheep" (qui transforme un serviteur adverse en créature de 1 point de vie) tombera bien si votre adversaire vient de poser un monstrueux serviteur (7 points de vie et 6 points de dégâts à chaque tour) sur son plateau de jeu. Cela vous permettra de venir à bout de ce dernier avec une seule attaque et vous pourrez ainsi utiliser vos autres serviteurs sur le héros adverse. Je peux en témoigner ^^




Ne jamais être trop confiant

J'ai très bien débuté ma première partie, réduisant les points de vie de mon adversaire de 10 points en trois ou quatre tours. Mais petit à petit, j'ai senti la situation s'inverser. Il m'a sorti de bien belles cartes et m'a fait très mal en milieu de partie. Au fil des minutes, j'ai bien essayé de répondre à ses attaques mais j'ai pioché des cartes qui ne m'ont pas permis de renverser la tendance. Ou alors j'ai joué n'importe comment. C'est aussi une possibilité ^^ Je me suis donc fait exploser sur la fin, littéralement. Les seuls moments où je pouvais réellement réagir étaient quand un gars de chez Blizzard m'indiquait la marche à suivre, du genre: "tu vois là, tu peux sortir ce serviteur, balancer ce sort en faire profiter tout de suite et ensuite faire ça et ça dans cet ordre, parce que sinon tu vas passer à côté de tel bonus, etc.".

Bon, je prêche un peu pour ma chapelle, mais je vous invite réellement à suivre les articles postés sur le site HearthStone. Ils vous donneront inévitablement un avantage lors de la sortie du jeu en vous évitant certaines erreurs de jeunesse. Mais bien évidemment, rien ne remplacera la pratique et vous ferez inévitablement des erreurs. J'en ai d'ailleurs déjà fait moins lors de ma seconde partie. J'y ai joué un Démoniste, représenté par Gul'Dan, dont l'aptitude permet de tirer une carte supplémentaire à chaque tour en échange de 2 points de vie. Bien qu'à double tranchant, c'est super utile pour disposer d'une main plus riche que votre adversaire, et cet aspect "perte de points de vie" peut être contre-balancé en jouant correctement.

Cette seconde partie a été très équilibrée jusqu'à mi-course où mon adversaire a pris le dessus en sortant des serviteurs très costauds. Un moment donné, il disposait de 6 cartes sur son plateau, en plus de son héros Paladin. Mais haha, comme je suis surpuissant, j'ai pu retourner la situation. J'ai notamment joué une carte serviteur disposant de l'aptitude Provocation. Celle-ci oblige l'adversaire à attaquer ce serviteur au lieu de votre héros. Grâce à cette carte ainsi qu'à un Drain de vie (dégâts de 2 chez l'adversaire et un soin de 2 points pour mon héros), je disposais de quelques points de vie supplémentaires. J'ai ensuite tué un serviteur adversaire afin de m'assurer qu'une fois mon tour terminé, mon adversaire ne puisse pas me tuer sur un seul tour malgré ses nombreux serviteurs. Cela me laissait un peu de répit et me donnait une chance de le vaincre si je piochais une carte sympa au tour suivant.

Mon adversaire s'est ensuite concentré sur mon héros, le baissant à seulement deux points de vie. Hélas pour lui, il ne pouvait plus faire suffisamment de dégâts à mes serviteurs pour les abattre et à la fin de son tour, il savait déjà qu'il avait perdu. Mes serviteurs suffisaient en effet à réduire ses points de vie de 5 à 0. Cependant, j'avais obtenu une carte originale: Hellfire. Celle-ci occasionne 3 points de dégâts à toutes les cartes du plateau, tant du côté de mon adversaire que du mien. Bref, la carte idéale quand vous avez peu de serviteurs et que votre adversaire en a beaucoup. J'avais envie de l'utiliser mais je savais que cela tuerait également mon héros. Je l'ai néanmoins essayée lorsque son héros était à 1 point de vie afin de voir le résultat. L'arrivée de la carte sur le plateau a enflammé toutes les cartes dans une très chouette animation et les deux héros ont passé l'arme à gauche, passant à -2 points de vie pour lui et -1 point de vie pour moi... ce qui sonna la défaite des deux joueurs ;) Merci au passage à Patrick pour son coup de main sur la fin de la partie parce que bon, pas sûr que je m'en serais sorti sans lui quand même ^^




Alors, c'est bien HearthStone ?

A titre indicatif, sachez que mes parties ont duré environ 15 et 20 minutes. On est donc assez loin des 10 minutes dont a parlé Blizzard à la PAX East. Mais bon, lors de la seconde partie, mon adversaire prenait bien son temps et arrivait presque systématiquement à la mèche lui indiquant la fin de son tour.

Tout comme mon Démoniste en fin de partie, je me suis éclaté lors de ces deux matchs sur HearthStone. Je savais que Blizzard était capable de me faire apprécier un jeu de cartes à collectionner, mais je suis sorti très étonné de cette excitation qui était la mienne lorsque j'étais en jeu. Si on est bien calme en début de partie, on se crispe petit à petit et les secondes qui semblaient durer une éternité aux trois premiers tours semblent bien courtes pour réfléchir à une stratégie en fin de partie. Bon sang comme je me suis éclaté !

A l'heure où j'écris ces lignes, je suis un poil plus calme. Je suis un optimiste de nature et je savais que Blizzard pouvait prendre un JCC, un genre assez obsur aux non-inités, et en faire un jeu vidéo amusant et facile d'accès. Mais là, je suis à nouveau bluffé par la magie dont sont capables les développeurs d'Irvine. Pourtant, il faut bien se rendre compte que j'ai seulement testé une version alpha ne disposant que des cartes de bases. Pas de cartes surpuissantes, pas de crafting, pas de mode Forge, rien. HearthStone sera déjà bien plus complet lors du beta test, prévu pour cet été, et évidemment lors de sa sortie sur PC et Mac en fin d'année. La version iPad devrait suivre très rapidement d'ailleurs.

Contrairement à JH, certains fan sites présents sur place ne connaissaient pas HearthStone et n'en attendaient rien du tout. Ils sont sortis ébahis et étonnés de s'être pris au jeu. Le succès de HearthStone résidera d'ailleurs dans la capacité de Blizzard à faire essayer le jeu aux fans de JCC et/ou de l'univers de Warcraft. Certes, tout le monde n'accrochera pas au concept, mais je suis persuadé que de nombreux joueurs parmi vous seront étonnés de devenir fans en quelques instants.

Les JCC existent depuis longtemps et la plupart d'entre-vous ne s'y sont jamais intéressés. Ou alors si, juste un peu pour essayer de choper des cartes Butin dans le JCC WoW d'Upper Deck puis Cryptozoic. C'est là toute la magie Blizzard: être capable de prendre un genre et de l'ouvrir à un plus grand nombre de joueurs, sans jamais perdre de vue qu'un jeu facile d'accès doit rester difficile à maîtriser.

J'avais une petite hésitation après la PAX East. Mais que fait Blizzard avec HearthStone: Heroes of Warcraft ? En ce 31 mai, je n'en ai plus la moindre. Je veux jouer là, maintenant, tout de suite.



Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Il n'y a pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette page !

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
RECHERCHE
ÉVÉNEMENTS

Bras de fer de la semaine

Clin d’œil au passé

Arène

SOCIAL JUDGEHYPE
Discord
BOUTIQUE
1 2 3
EVGA GeForce RTX 2060 KO Ultra Gaming
Excellent prix pour cette RTX 2060 !
Hearthstone - Le livre pop-up
Ce livre pop-up original, inscrit dans l'univers du jeu de cartes donne vie à tout l'esprit et l'humour du phénomène vidéoludique dans des planches 3D animées, détaillées et créatives.
EVGA GeForce RTX 2080 Ti
Hors de prix, mais tellement puissante...
APPLICATIONS MOBILES
Application Android  Application iOS
SOUTENIR JUDGEHYPE
Logo Voici les moyens de soutenir JudgeHype :  Abonnez-vous au réseau JudgeHype  Désactivez adblock pour le réseau  Achetez via ce lien sur Materiel.net  Achetez via ce lien sur Amazon.fr  Achetez via ce lien sur Gamesplanet Nous vous remercions pour votre soutien sans qui le réseau JudgeHype ne pourrait continuer son travail !
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 27.979.300 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.