L'eSport Hearthstone est de retour pour 2021 : Pour le meilleur ?

Soyons optimistes. Ou pas.
JHden | 15/01/2021 à 14h21 - 3

Un tweet, il a suffit d'un tweet pour que l'espoir renaisse et que tous les joueurs du monde reprenne leur quête sur le ladder à la conquête d'un top 32 sur Hearthstone, désormais synonyme de qualification pour le circuit mondial qui devrait reprendre prochainement.

Qu'est-ce que j'aurais aimé pouvoir dire que cette phrase est totalement vraie. Malheureusement, beaucoup de choses se cachent derrière cette annonce qui, même si elle était la plus attendue dans l'univers des jeux de cartes en ce mois de janvier, laisse encore énormément de choses à l'inconnu.

Cette annonce a au moins au le mérite de relancer l'intérêt des joueurs quant au fait de s'investir en ladder, ce qui est un excellent point de départ. Il faudra surement attendre la semaine prochaine pour en savoir plus quant aux Open cups, les dates et lieux des éventuels Masters Tours (oui, j'ai dis lieu, car je suis un idéaliste) et que l'émulation autour de la compétition soit complète.

Nous pouvons cependant utiliser cette annonce comme un excellent point de départ pour une discussion qui n'aura peut être jamais de réponse précise : la place du ladder dans Hearthstone.

A une époque très important sous le système HCT, les joueurs étaient encouragés à récolter des points en ladder en fonction de leur classement pour se qualifier parmi les 64 meilleurs de leur région. Puis en 2020, Il est devenu presque anecdotique comparé aux Open cups, ces dernières qualifiant plus des deux tiers des joueurs d'un Masters Tour. De plus, cette méthode de qualification était vue comme beaucoup plus facile que de tenir un top 16 en ladder sur un mois complet. Et aujourd'hui, nous apprenons que c'est désormais un top 32 qui sera demandé aux joueurs pour obtenir leur sésame vers l'étape suivante du circuit mondial.

Le ladder va-t-il reprendre une place importante dans le monde compétitif d'Hearthstone ? Est-il capable de tenir ce rôle sous son nouveau système de MMR introduit au début de 2020 ? Une annonce très courte pour énormément de questions en suspens, et c'est ce que je vous propose de développer ci-dessous.


1. Une reprise abrupte d'un ladder à l'abandon

Depuis le mois d'octobre et le Masters Tour Madrid, Hearthstone était en saison basse, avec aucun objectif compétitif à remplir pour les joueurs et donc pas de réelle raison de travailler sur un classement correct.

Puis arrive l'annonce qui nous dit que le ladder est désormais qualificatif et que la saison de janvier est la première à être prise en compte. Sur le principe, c'est une bonne chose car tout le monde était dans l'attente d'une raison de jouer sérieusement. J'ai d'ailleurs pu constater un vrai changement dans les match ups rencontrés en ladder depuis l'annonce, Garrosh reprenant son trône de classe la plus puissante. Si le guerrier était tout de même populaire ces derniers mois, le haut du ladder en légende a vu nombre de joueurs retourner sur le deck qui était au plus haut avant que Chaman ne refasse surface : Guerrier ETC.

Cette annonce tombe ainsi également très bien après des nerfs, le dynamisme du métagame pouvant ainsi être mis à l'épreuve lorsque les joueurs ont une motivation supplémentaire à vouloir gagner un maximum de parties.

En dehors du guerrier, beaucoup de démonistes Zoo sont apparus et l'archétype devrait devenir l'archétype agressif de références pour les semaines à venir. Du coté des decks plus lents, Anduin dispose d'archétypes intéressants en défense, et qui peuvent jouer Illucia afin d'ennuyer les decks combo également. Le prêtre contrôle est ainsi très correct contre guerrier et zoo et peut compter sur sa légendaire pour ne pas perdre presque automatiquement face au deck OTK du moment, le Druide malygos.

On peut donc voir que le ladder montre une diversité dans les archétypes qui existent, prouvant que les récents nerfs ont rempli leur rôle. Je pense que le Guerrier devrait devenir de plus en plus populaire au fur et à mesure que l'on s'approche de la fin de saison, ce qui est un phénomène naturel pour les joueurs d'aller vers un deck au winrate le plus élevé au fur et à mesure que le temps vient à manquer.

Parlons maintenant de ceux qui ont profité de ces quelques mois sans objectifs pour tester des choses, le ladder pouvant être un bon terrain de jeu pour préparer des decks pour les tournois par exemple. On peut ainsi voir plusieurs joueurs se plaindre sur la toile que l'annonce d'un ladder important aurait du se faire avant le début de la saison pour au moins pouvoir s'y préparer.

Ces joueurs vont ainsi devoir remonter leur MMR très rapidement s'ils veulent avoir une chance à la fin du mois, car même si un top 32 est beaucoup plus atteignable qu'un top 16, le ladder Hearthstone présente un autre problème, bien plus profond.


2. Rester au sommet est beaucoup plus simple que de l'atteindre

"Une fois le sommet atteint, on ne peux que redescendre" est une phrase qui a été assez populaire dans les milieux sportifs pour parler du déclin d'un joueur. Cependant, sur Hearthstone, un jeu de cartes soumis à la variance, nous voyons toujours les mêmes noms en haut des ladders.

Avant d'aller plus loin, je vais exclure Gaby et Deaddraw de cette réflexion, les deux joueurs ayant prouvé qu'ils continuaient de jouer même lorsqu'ils étaient premier du ladder et leur capacité à jouer à un niveau exceptionnel pendant plusieurs heures à la suite n'est plus à prouver. Mais ces deux joueurs pourront tout de même profiter de ce ladder pour ne pas jouer si jamais ils ressentent le besoin de ne pas prendre de risque. Et cela pourrait vouloir dire ne pas jouer jusqu'à la fin de la saison.

Pourquoi ne pas jouer ? Tout simplement parce que le système MMR actuel sur Hearthstone est basé sur le mouvement des autres joueurs plus que le vôtre. Ainsi, si vous ne jouez pas du tout, votre MMR ne bougera pas, il deviendra cependant plus élastique lorsque vous rejouerez.

Pour un joueur qui est actuellement dans le top 5, cela signifie que son score doit se faire dépasser par plus de 25 autres joueurs pour qu'il ait un réel besoin de rejouer pour sa qualification. N'importe quel joueur bien classé a donc tout intérêt à ne pas jouer et à simplement réagir au mouvement des autres si le besoin s'en fait sentir. Et cette situation pourrait créer un immobilisme énorme au sommet du ladder, qui ne pourrait être résolu que si assez de joueurs entrent dans la course au Top 32 pour forcer ceux déjà en place à rejouer.

Sur le principe, c'est un fonctionnement logique, ce n'est pas aux joueurs déjà en place de prendre le risque de perdre et laisser leur place au suivant. Mais pour que ce système soit intéressant à suivre, il faut qu'il y est assez de poursuivants pour que les 32 joueurs aux places convoités voient un risque réel. Et à voir les tweets des joueurs les mieux classés actuellement, cela ne semble pas être le cas pour l'instant.

Selon l'annonce la semaine prochaine concernant les open cups (qui devrait normalement donner moins de places qualificatives - à moins que les Masters Tour voient le nombre de participants augmenter), le ladder pourrait redevenir un réel moyen de se qualifier et alors un vrai dynamisme pourrait s'installer. Bien que ce dernier ne serait réel que pour quelques centaines de joueurs se bataillant au sommet des rangs légendes, il devrait y avoir des retombées plus bas également avec plus de decks partagés, d'actualités venant des communautés et de quoi relancer l'activité autour du jeu de façon générale.

Il faudra cependant attendre les annonces de la semaine prochaine pour savoir à quel point le ladder prendra de l'importance pour cette année 2021, car dans l'état actuel des choses, il semblerait que le manque de mouvement dans les hauts rangs soit plus impactant que la perspective de rejouer dans un but compétitif.

Bien que personnellement, je ne nourrisse plus assez d'ambitions compétitives pour me donner corps et âmes dans cette course au top 32, je dois avouer que ces annonces ont relancé ma flamme compétitive et je m'imagine bien jouer un peu plus en ladder tant que je trouverai des decks plaisants dans leur gameplay.

En attendant la semaine prochaine et la seconde partie de ce que nous réserve 2021, qu'avez-vous pensé de cette petite mise en bouche, et avez-vous constaté un changement dans votre expérience du ladder depuis l'annonce ?

Tags : Hearthstone Metagame
3 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 28.948.800 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.