Prince Rénathal : Une carte qui change TOUT pour le Masters Tour

On vous dit tout
JHden | 30/06/2022 à 18h33 - 5

Il est devenu coutumier qu'à chaque annonce d'extension, nous recevons tous une légendaire de la part de Blizzard, comme une façon de mettre un orteil dans l'eau. En décembre dernier, il s'agissait de choisir entre Drek'thar et Vanndar et lors de l'arrivée de la Cité Engloutie, c'était le Maître Lame Okani qui avait été ajouté. 

Cette fois, les développeurs nous ont donné accès au Prince Rénathal en avance, et ce dernier vient avec deux légères différences vis-à-vis de ses prédécesseurs. La première, c'est le fait que la carte est jouable pour le Master Tour qui commence ce vendredi. Okani a failli l'être, mais dû à un problème du patch de l'époque sur mobile, la carte avait été retirée du tournoi. 

La seconde, c'est l'impact MONSTRUEUX que la carte a pu avoir sur le métagame en l'espace de 48 heures. La carte a changé totalement la dynamique qui s'est installée à haut niveau depuis le patch d'équilibrage qui avait vu Mage Big Spell devenir le deck phare du métagame. 

En deux jours, un tout nouvel environnement s'est installé et a donc changé la donne pour le tournoi. Dans cet article, je vous propose donc de discuter de l'impact de la carte sur le jeu depuis sa sortie, et des stratégies qui semblent s'ouvrir au joueur dans ce Masters Tour. 


1. Un changement dans l'équilibre des ressources

Le mana, les cartes et les points de vie sont la triforce de n'importe quel jeu de cartes et chacun est libre de les équilibrer à sa façon, donnant plus ou moins d'importance à chaque ressource. Dans Hearthstone, la ressource la plus impactante, et ce depuis très longtemps, c'est le mana, suivie de très près par les points de vie. En effet, dans presque tous les métagame, le deck capable de tricher sur le mana et de convertir ce gain en dégâts sur l'adversaire a très souvent dominé. 

Avec l'arrivée du Prince Rénathal, cette équation pourrait bien changer un peu, car les joueurs ont maintenant accès à 40 points de vie au départ de la partie. Et pour signifier la puissance de ce changement, le Voleur Mine, deck de dégâts direct de référence depuis le patch, a complètement disparu des radars depuis mercredi. Il semblerait que désormais, ce qui prime, c'est la triche sur le mana qui se transforme en dégâts potentiels plus qu'en dégâts directs. 

La différence entre ces deux notions est le fait que le but d'un deck de dégâts directs est d'infliger un nombre plus ou moins précis de dégâts le plus rapidement possible. Dans le cas du Voleur Mine, le deck cherchait à infliger 32 points de dégâts directs (avec le Cimetière des neiges, les Mine Marines infligent 8, on cherchait à reproduire l'effet quatre fois) d'ici au tour 5 à 7. 

Le passage aux dégâts potentiels signifie que l'on joue dans un registre beaucoup plus vague. On sait qu'il y aura énormément de dégâts, mais la quantité ou le timing pour les infliger est très imprécis, voire aléatoire. À la place, ce que l'on cherche, c'est à créer la différence la plus grande avec les ressources adverses, pour ensuite pouvoir librement infliger la quantité nécessaire de dégâts pour l'emporter. Et quand il s'agit de potentiel et de tricher sur les ressources, on est évidemment obligé de parler de Malfurion

Le Druide est pour l'instant la classe qui a le plus gagné avec l'arrivée du Prince Renathal, passant de classe de contre à Prêtre Cochon grâce à son Alignement céleste à ennemi public numéro un comptant deux decks dominant.

Le premier deck qui est rapidement sorti nous vient du joueur Chinois iGXc, qui a démoli le ladder avec une nouvelle version du Druide Dame Prestor. Dont le but est de jouer la carte légendaire pour transformer son deck en un tas de dragons très peu couteux, mais avec des cris de guerre bien plus puissants que leur coût.

Ce deck est en effet parfait pour utiliser le Prince Rénathal car il ignore totalement le principal défaut de la carte : Avoir 40 cartes dans son deck.

La liste existait déjà auparavant, ayant eu son heure de gloire avant même la sortie de la Cité Engloutie. Cependant, en jouant à 30 points de vie, il était souvent très difficile de tenir face à des adversaires qui savaient bien que Malfurion a beaucoup de mal quand il s'agit de défendre la table. 

En passant à 40 points de vie, mais sans perdre en stabilité dans la réalisation de sa stratégie, ce deck a pu renaître et devenir l'un des meilleurs decks de valeur brute que cette année 2022 a vu jusqu'à maintenant. 

Grâce à sa carte "Tenir la mine de Froide-dent", le Druide a accès à une pioche ciblée qui lui permet de trouver Dame Prestor à chaque partie. Ainsi, la perte de stabilité du deck que le fait d'ajouter 10 cartes devrait provoquer ne se fait pas sentir dans ce deck Druide. Malfurion récupère ainsi tous les avantages, 10 points de vie, sans contrepartie et est devenu en l'espace d'une soirée, la nouvelle classe au sommet du métagame.

Mais qui dit nouvel arrivant en tant que dominant, dit aussi que ses potentiels contre vont également apparaître très prochainement. 


2. Les decks de board sont enfin compétitifs

Un type de deck que l'on a rarement, voire pas du tout vus dans les derniers métagame, ce sont les decks de board, les vrais. Je vous parle de decks qui s'ils n'ont pas la table, ne savent que la développer pour reconstruire une menace pour l'adversaire.

On traite ici du Chaman Murloc ou du Mage Méca, de decks qui ne pouvaient pas exister durant toute la période de domination du Guerrier. Et qui n'ont pas réussi non plus à prendre le Prêtre Cochon ou le Voleur Voleur de vitesse après le patch. Ces decks pourraient bien avoir enfin trouvé leur cible et une raison de revenir en force : Malfurion est à nouveau au top. 

Ce n'est un secret pour personne, Druide n'est pas une classe que l'on affronte sur le long terme. Sa faiblesse se trouve en début de partie, pendant qu'il est passif sur la table. Avec le nerf de l'Écaille terrestre, la faiblesse de Malfurion face aux decks agressifs s'est encore accrue. Des classes comme Voleur pouvaient largement le déborder en début de partie puis transférer vers des dégâts direct une fois la table perdue face à l'Ecaille d'Onyxia ou Onyxia Boss de Raid.

Désormais, avec un Malfurion qui commence à 40 points de vie, le plan basé sur les dégâts directs est beaucoup plus compliqué, voir impossible à réaliser. Il faut ainsi pouvoir l'affronter sur la valeur brute (je vous le déconseille fortement) ou jouer sur sa faiblesse à défendre la table tôt dans la partie. 

Une fois ce constat établi, les decks pouvant développer une table solide très rapidement deviennent donc assez intéressants, et cela ramène le débat autour des decks de board et de leur place dans le métagame actuel. 

Évidemment, ces decks sont assez faibles en termes de puissance brute, raison pour laquelle ils n'ont jamais réussi à s'installer durablement. Dès lors qu'ils perdent la table, ces decks deviennent immédiatement incapables de s'adapter au plan de jeu adverse. Ce n'est que dans un contexte dans lequel l'on sait que ce que la seule stratégie disponible pour le deck a du sens que l'on peut ainsi envisager d'utiliser ces decks de board. 

Et ça tombe très bien, ce contexte, ce sont les tournois. 


3. Un métagame imprévisible pour le Masters Tour: Vashj'ir

Avec ce gros changement de dernière minute, beaucoup de joueurs sont actuellement dans le flou total quant aux 4 decks qu'ils doivent amener. Bien que je ne participe pas au tournoi, et que je n'y vois pas beaucoup plus clair que ceux qui y participent, je me suis tenté à esquisser les line-ups populaires pour ce weekend et les stratégies sur lesquelles elles se basent. 

*Les archétypes sont à titre indicatif, surtout les quatrièmes, chaque line-up pouvant varier selon la logique et le confort du joueur. 

 

- Amener les meilleurs decks : Druide Prestor ou Alignement - Prêtre Cochon - Voleur Voleur - Mage Big Spell

Une stratégie des plus classiques en tournoi, et encore plus lorsqu'on ne sait pas se repérer dans le métagame actuel. On cherche ici à amener de la puissance brute et des decks qui sont difficiles à battre par leur capacité à simplement être solide en toute circonstance. En théorie, cette line-up bannira le Druide et jouera simplement comme si l'on était encore avant l'arrivée du Prince Rénathal. 


- Démolir Druide : Prêtre Naga - Mage Méca - Chaman Murloc - Voleur Contrebande ou Druide en quatrième choix, Démoniste Murloc pour les plus téméraires

Malfurion est sorti de nulle part et s'est immédiatement installé comme la meilleure classe, ce qui devrait être assez pour que beaucoup de joueurs le choisisse, ne serait-ce que par défaut. De ce fait, une stratégie cherchant à le contrer et profiter de sa popularité pourrait avoir du sens. À voir si ces decks de contre sont réellement solides dans le match up avec le peu de temps qu'il y a eu pour tester et les différentes listes de Druide. 


- Le contre du contre : Démoniste Malédiction - Prêtre Cochon -  Paladin Contrôle - Chaman Midrange

Si l'on prend en compte le fait que les decks agressifs s'avèrent toujours plus populaires et efficaces en début de nouveau métagame, et qu'ils sont logiques avec Malfurion en dominant, alors on peut très bien se dire que d'aller chercher une line up de contre à ces derniers peut être un pari gagnant. Le plus gros problème de cette line-up est la difficulté à battre celle des meilleurs decks, qui devrait en théorie être assez populaire également. 


4. Conclusion

Prince Rénathal est une preuve qu'il vaut mieux avoir quelques cartes avec de l'impact, et qui ouvrent des synergies à d'anciennes cartes peu utilisées, qu'une grande quantité de cartes peu utiles. 

Avec une seule carte, Blizzard a réussi à passer d'un métagame dont beaucoup de joueurs se plaignaient comme ennuyeux et trop basique à un environnement confus mais beaucoup plus à même de créer de l'intérêt pour les joueurs. 

J'ai personnellement vraiment hâte de voir le tournoi, particulièrement du point de vue stratégique, pour savoir ce que les joueurs auront imaginé afin d'obtenir un avantage sur leurs adversaires. Il va sans dire que ce tournoi aura aussi un fort impact sur l'orientation du métagame pour les semaines à venir. 

Et je vous dis à la semaine prochaine pour discuter de cette évolution. D'ici là, un bon jeu à tous ! 

Tags : Hearthstone Metagame
5 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 31.323.807 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.