Les meilleurs decks du patch 22.2 de Hearthstone

Le point après 48 heures de jeu
JHden | 28/01/2022 à 14h54 - 6

Dans l'article de lundi, je vous proposais trois options quant à la direction que pourrait prendre le métagame avec le patch. C'est l'heure de faire le bilan de ces premiers jours sur le Ladder Hearthstone. A priori, ce serait la troisième option, celle de l'ouverture du métagame qui l'aurait emporté. En effet, le Voleur s'est largement réduit même si la classe existe encore, et le Druide Ramp n'a pour l'instant absolument pas l'air de dominer quoi que ce soit, mais reste néanmoins populaire.

Le métagame est ainsi dans une situation de transition avec 3 archétypes qui forment une boucle de match ups entre eux. Comme base, le Chaman Givre OTK et le Démoniste Handlock semblent très populaires chez les joueurs en haut du ladder. Ce sont deux decks qui souffraient beaucoup de la domination du Voleur et qui, étant déjà complètement construits et maitrisés par les joueurs, sont revenus directement après le patch.

De façon assez amusante, ces decks ont aussi ramené avec eux les decks Voleur, en particulier les archétypes Armes et Garrot, qui malgré leurs nerfs sont toujours capables de rapidement atteindre leur combo de 40 dégâts, chose difficile à contrer pour les decks non agressifs. 

Et pour terminer cette boucle, nous avons le Druide Ramp et le Chasseur Face, des decks simples à prendre en main après le patch et qui profitent également du fait que Valeera n'a pas disparu pour trouver de bons match ups. 

Le métagame est ainsi toujours tourné autour de decks relativement connus, mais leur dynamique semble s'être relancée et le fait que plusieurs archétypes très différents soient jouables est pour l'instant un excellent signe des effets du patch sur le mode standard. Et preuve que le patch a relancé la fibre créative de certains, plusieurs archétypes hors de ceux déjà utilisés avant le patch ont été testés, avec plus ou moins de succès. 

Lançons nous donc dans cet analyse d'un métagame qui semble encore se chercher, et qui pour l'instant propose une assez bonne diversité si on le compare à ces derniers mois. 

*Tous les decks cités au cours de l'article peuvent se retrouver en bas de la page avec les codes


1. Gul'dan et Thrall, nouveaux dominants ou choix les plus évidents ?

Parmi les meilleurs joueurs, il y une chose qui fait l'unanimité dans ce qui rend un deck plaisant à jouer, c'est le fait que ce dernier propose différentes options et plans de jeu au cours de la partie. Si les derniers métagames ont pourtant beaucoup plus encouragés la puissance brute d'une stratégie que l'on impose à l'adversaire que la flexibilité d'un deck pouvant avoir plusieurs conditions de victoire, dans le cadre d'un patch qui fait baisser la puissance globale, la flexibilité prend d'un coup plus d'importance. 

Actuellement, les deux decks qui permettent cette flexibilité sont le Démoniste Handlock et le Chaman Givre OTK, deux listes qui permettent à la fois de couvrir un grande variété de match ups, mais également de pouvoir gagner que ce soit en jouant de façon pro-active que de façon réactive. 

Du point de vue d'un joueur expérimenté ne sachant ainsi pas quoi jouer, ces deux decks sont donc le point de départ parfait pour jauger la compétition. De plus, leur contre naturel que sont les decks OTK s'étant encore fait toucher par le patch, il y a de quoi se sentir en confiance quant au fait d'en croiser assez peu durant les premiers jours.

Pourtant, comme pour le dernier patch, j'ai l'impression que le Chaman et le Démoniste servent plus d'étalon aux autres decks que de réelles menaces, même si le Chaman semble gagner en popularité dans le haut du ladder au fur et à mesure que le temps passe. Dans un sens, c'est une excellent nouvelle si les decks qui dominent ne sont absolument pas problématiques et ont des contres établis en cas de débordement. Mais en réalité, le sentiment que cela me renvoie est le fait que Thrall et Gul'dan ne font que chauffer la place en attendant de trouver le ou les prochains decks vraiment dominant.

Je vois ces decks là être excellents en tournoi, et probablement garder un bon taux de popularité tout au long des prochaines semaines avant le mini set, dans le top 5 à n'en pas douter. Mais ils leurs manque cependant quelque chose afin d'être réellement considéré comme des menaces sur le ladder.

Et la raison à cela, c'est le fait que déjà, des decks sont revenus pour tenter de profiter de ces match ups défensifs. Ainsi, malgré son nerf, Valeera existe bel et bien encore. 


2. Le Voleur est-il devenu une classe de contre ? 

Bien que très loin de sa domination récente, Valeera n'a pour autant pas disparu du ladder, et ce en grande partie car ce sont ses bons match ups qui ont prit le relais lors des premiers jours. Si Voleur Voleur n'existe plus pour l'instant, Voleur Armes quant à lui, profite de la popularité du Démoniste et du Chaman pour affronter des decks lents à se mettre en place, et qui le laisse souvent arriver à son OTK sans grande résistance. 

La différence majeure pour le deck entre l'avant et l'après patch semble être la disparition de Maestra et ses 2 Gnolls de compagnie, qui ont été remplacé par les Attaques Pernicieuses et du potentiel de pioche chez la majorité des joueurs. Ce changement de seulement 3 cartes est extrêmement impactant pour le deck qui perd beaucoup de flexibilité dans ce retour à sa liste plus ancienne.

En effet, sans les Gnolls dans le deck, le Voleur Armes est un deck médiocre pour contrôler la table et les decks rapides peuvent donc s'en donner à coeur joie, cherchant des mains très agressives au mulligan. Egalement, le deck ne présente plus cette double menace, avec les Gnolls qui représentaient une pression en plus des dégâts directs et qui forçaient l'adversaire à s'en occuper très rapidement. 

Enfin, avec pour l'instant uniquement des Voleur basés sur les dégâts qui existent (Voleur Garrot est le second archétype aperçu pour l'instant) et le fait que l'on sache dès le mulligan qu'il s'agit d'un Voleur, même les decks défensifs ont une bien meilleure idée de comment construire leur partie. 

Valeera profite ainsi de la situation pour l'instant, dans laquelle des decks faibles à sa capacité de dégâts directs semblent populaires. Cependant, il semblerait bien que les nerfs aient réussi à réduire la puissance de la classe assez largement pour l'empêcher de redevenir dominant rapidement. Egalement, Druide Ramp est un deck qui, même si moins populaire que prévu, peut facilement revenir à tout moment si le Voleur devait redevenir assez populaire.


3. Peut-on enfin rejouer l'archétype Contrôle ?

Depuis le changement de texte d'Illucia brise-esprit en Prêtre, l'archétype contrôle a complètement disparu du mode standard. Actuellement ce sont les decks d'off-tempo qui font office de decks contrôles, mais ces derniers disposent néanmoins de plusieurs conditions de victoire et n'ont pas vraiment la gestion des ressources adverses comme condition de victoire mais plutôt comme une phase en début de partie. Si l'on prend l'exemple du Chaman Givre, souvent donné comme deck le plus contrôle du métagame, le deck ne joue de façon contrôle que contre des match ups de pression comme le Chasseur Face ou le Paladin Libram par exemple. Dans une majorité d'autres affrontements, le deck adoptera un rôle beaucoup plus pro-actif et cherchera à avancer vers son OTK en première intention. 

Avec le patch pourtant, 2 archétypes contrôles ont refait surface, il s'agit du Guerrier Contrôle Armure et du Prêtre Quête. 

Ces 2 decks disposent eux aussi de façons de terminer la partie et ne prévoient pas d'aller à la fatigue en tant que condition de victoire. Pour Anduin, il s'agit de sa quête qui permet de terminer la partie immédiatement si la partie défensive du deck n'aurait pas suffit à décourager l'adversaire. Dans le cas de Garrosh, il s'agit d'un vieux combo basé sur le faire de donner le Cendrelangue lié à son adversaire grâce à Silas Sombrelune et ensuite d'utiliser le Heurt de bouclier pour infliger les dégâts au héros adverse. 

Le deck Prêtre s'illustre plutôt dans les rangs hors du légende en servant de contre aux decks comme le Paladin Libram ou le Druide Ramp, devenus assez populaires dans les rangs diamants après le patch. En haut du ladder, la limite naturelle d'Anduin à 30 points de vie en fait une cible bien trop facile pour les Démonistes, Chaman ou Voleur cités plus haut, et les decks agressifs ne sont pas assez représentés pour faire un contre poids. 

Le Guerrier Contrôle en revanche, peut accéder à une capacité d'armure colossale, ce qui lui donne d'emblée un match up presque impossible à perdre contre le Voleur Arme par exemple, une énorme différence avec le Prêtre pour le haut niveau actuel. Si les Démonistes et Chaman restent des match ups très compliqués pour le deck, les deux ne semblent pas représenter une portion assez grande du Ladder pour être un problème pour l'instant. En tout cas, le joueur Ostinato, qui a atteint le rang #1 légende sur le serveur asiatique, n'a pas semblé avoir ce problème.

C'est cette dernière distinction qui semble pouvoir permettre un peut être retour durable de l'archétype contrôle. Malgré le fait que les decks avec un potentiel d'OTK ont été les premiers decks à revenir avec le Démoniste et le Chaman, ces derniers ne semblent pas grandir en popularité mais rapidement se stabiliser, et même se faire contrer assez rapidement par le retour du Voleur par exemple.


4. Conclusion et Decks

En dehors des decks cités dans l'article, plusieurs decks satellites existent dont le Prêtre Miracle, le Druide Bête ou encore le Mage Pouvoir héroïque. Mais aucun de ces derniers n'a semblé vraiment s'imposer jusqu'à maintenant face aux archétypes déjà populaires avant le patch malgré que certains joueurs aient obtenus de bons résultats avec. 

A l'heure actuelle, il semblerait que la phase d'optimisation ait débuté, et les listes évoluent pour chaque archétype avec de nouvelles cartes qui apparaissent afin de s'adapter aux match ups populaires. Par exemple, le Chasseur de Gros Gibier a fait son apparition en Chaman OTK pour contrer Druide Ramp. Dans ce dernier, c'est le Chef d'escadrille Mulverick qui est essayé, afin de pouvoir répondre au Trogg Goufrefer des decks agressifs. 

On peut donc voir que le patch a relancé un élan de dynamisme sur le mode standard. Certes, le haut niveau se concentre beaucoup sur les 4 classes qui existaient déjà le plus avant les changements (Druide, Démoniste, Chaman, Voleur), mais on peut voir des adaptations des listes et des rapports de force totalement différents entre ces dernières.

Et vous, quel a été votre ressenti du patch jusqu'à maintenant ? Avez vous pu retrouver votre deck favori et le plaisir de pouvoir l'utiliser dans un environnement plus varié ? Si vous avez du mal à trouver la perle rare, voici une liste de decks utilisés par les joueurs du top 50 actuellement sur différents serveurs.

Tags : Hearthstone Metagame
6 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 30.962.636 visites.
© Copyright 1998-2022 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.