Se dirige-t-on vers un Illidan nettement plus compliqué à jouer ?

Dites-vous bien que rien n'est jamais acquis sur Hearthstone
JHden | 28/07/2020 à 15h24 - 9

La nouvelle extension me surprend de jour en jour. Les cartes révélées promettent une extension qui devrait représenter un virage énorme pour le jeu. Et presque comme un symbole après avoir subi pas moins de 5 nerfs au cours des 3 derniers mois, Illidan devrait voir son gameplay et la façon de construire ses decks totalement être modifiés par les cartes qui vont arriver.

Ne nous y trompons pas, l'extension est très prometteuse au vu de ce que l'on nous a promis, mais après tout ce qu'il a subi, Illidan avait besoin d'une nouvelle direction et de se construire une nouvelle identité. Et pour l'instant cette dernière semble pouvoir se définir par "Mon adversaire va me détester à la fin de cette partie" et personnellement, j'adore cette idée.

Avec au départ l'annonce des duos, le chasseur de démons a été très logiquement lié au chasseur et au démoniste (en même temps, c'était dans le nom, on allait pas tomber de notre chaise). Mais si les cartes partagées avec le chasseur semblaient assez évidentes à deviner au vue des prépositions pour le rythme des deux héros, les cartes démonistes laissent beaucoup plus de place à l'imagination, même si la race des démons pourrait simplement récupérer toutes les cartes du duo.

Mais si les cartes bi-classe pourraient avoir un article quand nous les connaîtrons toutes, et que nous seront bien convaincus que Druide et Chaman vont nous ennuyer pour toute l'extension à gagner du mana, nous allons aujourd'hui nous concentrer sur les cartes propres au chasseur de démons et à la direction que ces dernières semblent donner à la classe.


1. Le rat déloyal hante Hearthstone 3 ans plus tard

À l'époque où cette carte est partie en wild (2/6 taunt pour 2 mana, invoque un serviteur de la main adverse), il y avait eu une interview où les développeurs disaient que ce genre de design réduisait le plaisir de jeu d'un des deux joueurs et pouvaient donc nuire à Hearthstone. Et bien chasseur de démons vient apparemment de tomber sur toute la descendance du rat déloyal et les aurait recruter pour l'aider à passer sa licence à l'académie de Scholomance.

La première carte a avoir été révélé fut "Planer", et depuis "Chasseuse de mages" et "Stelina, star de l'école" et ces 3 cartes à elles seules indiquent qu'Illidan devrait se détacher des autres classes dans l'état d'esprit.

Planer, tout d'abord, est une carte qui a renversé les réseaux sociaux et qui a reçu l'accueil le plus controversé dont je me souviens. La carte a soulevé énormément de débats, d'abord de part son énorme polyvalence. En effet, la carte peut être utilisée dans un deck agressif pour piocher, dans un deck fatigue pour remettre des cartes dans son deck ou tout simplement comme carte technique contre des decks combos qui auraient tendance à vouloir accumuler des cartes précises en main.

Mais planer a aussi été très critiquée car l'effet principal de la carte rappelle celui de la faveur divine dans un deck agressif, en permettant de se recharger la main alors que l'adversaire pensait nous avoir épuisé. Voici l'explication du passage de faveur divine au panthéon :

Over the past several years, we've seen a number of strong, aggressive Paladin decks. While we like Paladin's identity as a minion-summoning and minion-buffing class with a fair amount of resource generation, card draw doesn't also need to be one of the Paladin's strengths. Divine Favor is one of the most cost-effective draw spells in the game, so to better emphasize other classes' strengths and to provide better control over the power level of future aggressive Paladin decks, we are moving Divine Favor to the Hall of Fame.

Pour ceux qui ne parleraient pas anglais: Le paladin a déjà assez de forces en invocation et améliorations de serviteurs pour des decks agressifs, il n'a pas besoin en plus d'avoir la pioche dans ses avantages également.

Maintenant, si nous regardons chasseur de démons sur cette dernière extension : son agression de début de partie repose presque exclusivement sur l'invocation et la maximisation de passif de ses serviteurs (démon belliqueux et le satyre particulièrement) et c'est une classe qui pioche déjà beaucoup. Ajouter à son arsenal une carte qui permet de piocher 4 lorsqu'on a la main vide a tout bonnement l'air d'encourager le chasseur de démons a encore plus réduire sa curve afin de pouvoir abuser d'une carte comme planer en milieu de partie, exactement comme paladin pouvait le faire à l'époque de Faveur divine.

Passons maintenant à la chasseuse de mages et à Stelina, star de l'école car ces deux cartes m'ont interpellé en comparaison avec une autre classe.

Avant tout, je trouve très bien de redonner des cartes de silence au jeu. Après le passage de Brise sort au panthéon, il avait été annoncé que cela était fait pour donner plus de places aux designs de cartes avec cette mécanique, c'est chose faite avec la chasseuse de mages.

Cependant, ces deux cartes montrent deux mécaniques : Le silence et l’interaction avec les cartes adverses, deux choses qui existe en combinaison uniquement chez une autre classe : le Prêtre (sort de silence et Madame Lazul). Non pas que je sois inquiet par rapport à ces cartes, mais si la direction du chasseur de démons est proche de celle du prêtre dans ses mécaniques, il y a fort à parier qu'un raz-de-marée d'avis défavorable est à prévoir quant on voit à quel point Anduin a pu être critiqué durant toute cette extension.

Anduin était agaçant car il nous battait avec nos propres cartes ou des cartes qui ne faisaient pas partie de son deck. On avait alors le sentiment d'avoir perdu contre un aléatoire sur lequel nous n'avions aucun contrôle. Même si la direction d'Illidan me plait énormément sur le principe, ne pas pouvoir jouer nos cartes semblent encore plus frustrant que ce qu'Anduin pouvait nous faire vivre durant les Cendres de l'Outreterre.


2. Des mécaniques de jeu beaucoup plus compliquées ?

L'autre chose qui m'a sauté aux yeux en voyant ces trois cartes, c'est le fait qu'il faille avoir une excellente connaissance du métagame pour utiliser ces cartes au maximum de leur potentiel. En effet, et cela parait logique, pour interagir au mieux avec l'adversaire, il faut avoir le maximum d'informations sur celui-ci.

Tout au long des Cendres de l'Outreterre, et même auparavant, la critique qui est surement la plus revenue est le fait que la majorité des decks pouvaient jouer leur stratégie de façon unilatérale, et cela fonctionnait assez souvent pour obtenir un winrate correct.

Druide, chasseur highlander ou chasseur de démons sont trois decks qui ont atteint le haut du métagame à différents moments et qui ne reposent que sur une curve très puissante. Mais même sur des decks qui semblaient encourager l’interaction avec l'adversaire comme le guerrier blessures, il était au final possible de pousser les dégâts avec les armes et ensuite terminer avec un combo sans que l'adversaire puisse vraiment y faire quelque chose s'il n'avait pas les cartes techniques adéquates.

Mettre des mécaniques d’interactions avec les différentes ressources adverses (Illidan peut désormais interagir avec le mana et avec les cartes en main et dans le deck de l'adversaire) semble proposer un gameplay beaucoup plus technique et demandeur de beaucoup plus d'informations que ce que nous avons pu voir jusqu'à maintenant.

Dans un jeu de cartes, l'information est une donnée primordiale car c'est là-dessus que l'on se base pour faire nos choix durant les parties. La remettre au centre du gameplay semble être une excellente idée.

Cependant, Hearthstone est un jeu qui se veut "simple et dynamique", et cette direction pour Illidan a tout l'air d'aller dans le sens complètement opposé à cette étiquette. On peut se rassurer en se disant que ce n'est qu'une seule classe, tous les héros n'ont pas accès à ces mécaniques, et avec la difficulté qu'elle devrait demander à maîtriser, il est possible qu'elle ne soit jouée que par une très petite partie des joueurs.

Mais si cette mécanique venait à être dominante, le jeu pourrait prendre un tournant inattendu et la façon de jouer serait l'inverse de ce qu'elle est aujourd'hui où la curve et l'optimisation du mana pourrait ne plus être les points les plus importants (on peut rêver non ?).

L'équilibrage de ces cartes là semblent ainsi être primordial ainsi que les cartes qui vont les entourer dans la classe. Elles semblent cependant promettre à Illidan une nouvelle jeunesse après que les nerfs aient massacrés presque toutes les cartes de classes de ce qui était il y a seulement 3 mois le meilleur deck du jeu, et peut être de l'histoire du jeu (en mode standard du moins).

Cette nouvelle tentative me réjouit en tout cas, elle montre non seulement que les opinions du passé n'impactent pas le développement du futur et que les développeurs préfèrent prendre des risques et agir agressivement sur le méta plutôt que de proposer des concepts linéaires qui s'essouffleront avec le temps.

En espérant qu'il n'y aura pas besoin de 5 nerfs cette fois-ci, mais même si c'est le cas, cette extension semble être un pas vers un jeu qui évolue.

Tags : Hearthstone Metagame
9 commentaires - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 28.384.210 visites.
© Copyright 1998-2020 JudgeHype SPRL. Tous droits réservés. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur.