Utilisez le mode Mercenaires pour vous améliorer dans Hearthstone

La même chose, en plus simple d'accès
JHden | 14/10/2021 à 13h16 - 0

Le mode Mercenaires vient tout juste de sortir et les discussions vont bon train sur ce que chacun pense de lui ou ce que les meilleures équipes seront dans le futur. Wolwi ayant déjà couvert les bases de ce mode dans un autre article, ce dont j'aimerais vous parler aujourd'hui est en quoi cela peut être bénéfique de se lancer dans Mercenaires. Le but n'étant pas de chercher à y être le meilleur, ni d'investir quelqu'argent que ce soit, mais d'utiliser les mécaniques de ce dernier afin de progresser dans nos mécaniques de jeu pour Hearthstone, le jeu de cartes.

A y regarder de près, ce que Mercenaires nous demande de faire, ce sont des associations de différents types. Tout d'abord, il faut faire des associations unilatérales entre les mercenaires et leurs capacités, afin d'augmenter leur potentiel dans les futurs combats et les combiner pour constituer des équipes par la suite. Ce fonctionnement est assez proche du deckbuilding dans un jeu de cartes dans lequel on constitue des associations de cartes qui ont du sens.

Avec le temps et le développement du jeu, cette phase pourra se complexifier si nous avons une idée des équipes populaires, tout comme les decks dominant pour un jeu de cartes.

Ensuite lorsque nous entrons en partie, nous devons choisir quels mercenaires envoyer en premier et lesquels garder pour plus tard, à l'image d'un mulligan, qui nous demande de choisir avec quoi nous souhaitons commencer et ce qui nous semble plus judicieux de ne pas utiliser pour l'instant.

Enfin, Il faut prendre des décisions situationnelles, cherchant à optimiser les interactions entre nos mercenaires en jeu et ceux de l'adversaire. Au delà du lien évident avec la partie pratique d'une partie de cartes, les façons de construire notre raisonnement sont également très proches de ce que l'on pourrait faire dans une partie d'Hearthstone.

Je dois admettre que le mode ne m'attire pas, et si comme moi, vous n'avez pas prévu d'y investir du temps ou de l'argent, il n'en est pas moins un moyen de développer nos compétences de joueur de cartes, dans un mode simplifié !


1. Comprendre le deckbuilding avec le mode Mercenaires

Si nous ne construisons pas un deck dans le mode Mercenaires, ce sont pourtant des compétences très proches que nous allons utiliser, principalement celles qui nous permettent de faire des liens. En effet, la façon de construire notre équipe de mercenaires est très proche de celle de construire un deck, notre équipe devant respecter les mêmes principes.

Avant tout, il nous faut un fil conducteur, ce que l'on cherche à faire combat après combat avec notre équipe. Cela nous amènera à choisir nos mercenaires clés (ce qui correspond au "core" de notre deck) ainsi que les compétences que l'on voudra améliorer en priorité.

Dans un second temps, on va chercher à soutenir cette stratégie, en cherchant des mercenaires qui viendront soutenir nos principaux soldats, ou des mercenaires avec des compétences similaires pour chercher à imposer un style de jeu. C'est également dans cette seconde phase que les liens entre les mercenaires seront les plus importants, afin d'avoir une équipe de 6 cohérente et non pas simplement 3 ou 4 mercenaires importants alliés à 2 autres simplement là pour faire le nombre. Pour terminer, lorsque le jeu aura prit plus d'ampleur, on pourra réfléchir à quelles équipes sont les plus populaires et éventuellement envisager des mercenaires ou des combinaisons de contre.

On verrait ainsi apparaître des équipes avec une logique de 5+1 ou de 4+2, dans lesquelles le plus petit nombre seraient des mercenaires destinés à contrer l'adversaire plus qu'à participer à la puissance brute de notre unité. Cette logique rappelant évidemment le rôle des cartes techniques.

De part la relative simplification des options si l'on compare la collection et la profondeur demandée dans Hearthstone par rapport à celle de Mercenaires, des joueurs ayant des lacunes en deckbuilding auraient ainsi tout intérêt à se prêter à l'exercice dans ce nouveau mode de jeu.

En vous habituant à faire ces associassions entre les mercenaires et leurs capacités, vous travaillez inconsciemment vos capacités à le faire dans le jeu de cartes.

Imaginez que les mercenaires sont des groupes de cartes comme les Librams du paladin, les Pirates du guerrier ou encore les sorts du mage. Puis voyez les compétences de ces mercenaires comme les cartes au sein de ces groupes, et comme pour les compétences, cherchez celles sur lesquelles vous voulez investir en priorité.

Une fois cette étape réalisée, comme pour Mercenaires, cherchez dans votre collection quelles autres groupes de cartes pourraient aider au fil conducteur de votre deck, et décidez si vous voulez un deck qui cherchera à imposer une façon de jouer en cherchant des cartes qui continuent d'appuyer sur votre fil conducteur. Ou au contraire, si vous souhaitez soutenir cette synergie avec des options de soutien, moins puissantes seules mais assurant une régularité à votre fil conducteur.

Et pour finir, demandez si certaines situations reviennent régulièrement dans les decks que vous affrontez et si certaines cartes pourraient vous aider à les résoudre.

Ces liens assez directs entre la façon de construire une équipe de mercenaires et un deck de 30 cartes permettent donc le transfert de compétences. La relative facilité du mode Mercenaires, tout nouveau, permet cependant de travailler cette logique sans avoir besoin de se plonger dans la complexité que peut représenter Hearthstone, avec une collection plus fournie et beaucoup plus de liens à faire.


2. Améliorer sa prise de décision par des liens simples

Outre le deckbuilding, l'autre aspect très proche des jeux de cartes est la prise de décision. Le mode Mercenaires nous demande à chaque round de choisir quelle compétence chacun de nos mercenaires utilisera ainsi que la cible. Encore une fois très simplifiée, cette prise de décision est extrêmement proche de celle que l'on peut retrouver dans Hearthstone et peut se faire selon les 2 mêmes méthodes que dans le jeu de cartes.

La première approche, qui est souvent celle des joueurs débutants ou n'ayant pas une connaissance approfondie du jeu, sera la maximisation de la synergie prévue lors de la phase de deckbuilding. Exactement de la même façon que lorsque l'on construit un deck, on va concentrer nos décisions autour de l'accomplissement du plan que nous nous sommes fixés et tenter de l'atteindre, voire même de l'imposer à notre adversaire.

La seconde approche, plus subtile consiste à tenter de deviner et intégrer dans notre réflexion ce que l'adversaire pourrait chercher à faire. Cependant contrairement au jeu de cartes dans lequel la majorité des informations sont cachées et doivent être devinées ou connues par l'apprentissage externe, beaucoup d'informations sont révélées au joueur, comme les compétences adverses, les mercenaires que l'on affronte... permettant ainsi de faire des choix plus informés, mais laissant aussi place à plus de bluff de part et d'autres.

Encore une fois, cette approche simplifiée de la prise de décision dans laquelle beaucoup plus d'informations sont révélées, mais dans laquelle le joueur peut tout de même se replier sur ses options de conforts qu'il a établi auparavant peut être très bénéfique.

Pour beaucoup de joueurs lors de coachings, l'un des problèmes principaux est la demande de connaissance énorme que peut représenter une simple partie de cartes. Il faut maîtriser son deck, connaitre celui de l'adversaire, arriver à établir des liens logiques entre les deux stratégies, définir les seuils critiques de chacun, déterminer les points de ruptures que l'on pourrait exploiter, etc. Très souvent, cette masse d'informations n'est pas utilisée car bien trop dense pour être maitrisée par un joueur qui n'aurait pas plusieurs heures par jour à investir dans le jeu. De ce fait, les joueurs se replient sur leur deck, cherche à simplement maximiser leur plan et donne des ouvertures à leurs adversaires.

Dans Mercenaires, le fait de jouer avec plus d'informations visibles devrait réduire le besoin de connaître une énorme masse d'informations à l'avance, du moins une masse moins importante que pour Hearthstone. Et en faisant des liens logiques entre les différents mercenaires, on peut également arriver à des déductions qui nous aideront à prendre ces décisions.

S'habituer à jouer avec plus d'informations visibles permet de fluidifier la prise de décision, la création de liens et également la confiance en soi dans cet exercice. Il sera ainsi possible de le reproduire dans le jeu de cartes afin d'être plus créatif, ou au moins téméraire lors de nos parties, ces 2 traits de personnalité étant souvent positifs pour un joueur.


Conclusion

Il est bien trop tôt pour dire si le mode Mercenaires sera un succès comme Battlegrounds ou s'il ira rejoindre le malheureux mode Duels qui semble aujourd'hui à l'abandon.

Je vous encourage cependant à essayer ne serait-ce que la partie PVE même sans l'ambition d'aller plus loin. Cela pourrait bien vous permettre de progresser sans même vous en rendre compte, vous aidant dans des aspects clés d'Hearthstone, qui ont pu devenir flous avec le temps et la masse d'ajouts qui ont augmenté la complexité du jeu.

En ayant un mode de jeu simple, et dont une grande partie de l'information est visible (encore plus en PVE où l'on voit l'escouade adverse avant notre déploiement), cela pourrait vous permettre de vous aider à créer plus facilement des liens et à vous habituer à cet exercice avant de tenter de le reproduire dans le jeu de cartes, que ce soit en termes de deckbuilding que dans le gameplay.

Il reste encore 2 à 3 semaines avant l'arrivée du mini-set et le métagame ne changera surement pas d'ici là, c'est donc l'occasion parfaite pour travailler des fondamentaux et progresser sur des aspects qui seront importants quoi qu'il arrive.

En vous souhaitant un bon jeu et une bonne semaine à tous !

Tags : Hearthstone Metagame
Aucun commentaire - [Poster un commentaire]


Chargement des commentaires...

Poster un commentaire

Vous devez vous identifier pour poster un commentaire.
Nombre de visites sur l'accueil depuis la création du site Hearthstone : 30.256.728 visites.
© Copyright 1998-2021 JudgeHype SPRL. Reproduction totale ou partielle interdite sans l'autorisation de l'auteur. Politique de confidentialité.